Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > En avant la musique

En avant la musique

Avant le départ, mes parents et les membres de PIE m’ont incitée à emporter mon violon. Leurs arguments étaient pleins de bon sens, mais je n’étais pas convaincue. Mon violon risquait d’être davantage encombrant qu’autre chose’. Et puis, quelle garantie avais-je de trouver un orchestre sur place ? Et comme je m’étais interrompue pendant un an, je craignais que mon niveau ne corresponde en rien aux exigences américaines’ Sans compter les risques de vol !
Je me trompais.
À Salem (Oregon), chaque high school (il y en a six) a au moins un orchestre à cordes, un band et plusieurs choeurs. La musique fait partie à la fois des matières scolaires et des activités extrascolaires. Après l’audition du début de l’année, Mrs. Johnson, notre chef d’orchestre, a jugé que je pouvais intégrer sans problème l’ « advanced orchestra », et que j’allais m’amuser. Elle avait raison. C’est en effet la première année où j’ai autant de plaisir à faire partie d’un orchestre. Nos programmes sont intéressants et je découvre de nouvelles oeuvres qui ne sont généralement pas jouées en Europe. La section musicale de West Salem High School s’est déjà produite deux fois en concert depuis le début de l’année scolaire. J’ai également participé à une série de concerts de Noël au Christian Center. Certains d’entre nous se sont présentés aux essais pour le All-City Honor Orchestra (qui rassemble les meilleurs musiciens des high schools du district Salem-Keizer) et trois d’entre nous ont été sélectionnnés. L’emploi du temps était particulièrement intense et fatigant, mais à présent que les répétitions et le concert sont derrière moi, cela me manque. L’ambiance était vraiment sympathique et je crois que je me suis fait des relations parmi mes « collègues ». C’est une formidable année pour la musique, et je suis à présent heureuse d’avoir écouté les conseils de mes parents et de PIE.
Je sais que les Français ont tendance à se montrer particulièrement critiques envers le système scolaire américain, mais le simple fait qu’ici la musique ne soit pas considérée comme du temps perdu devrait nous amener à réfléchir !

Fabienne, Salem, Oregon / Une année scolaire aux USA