Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > L’opium du peuple

L’opium du peuple

Le sport, ici, est une religion. Mon école possède un complexe sportif immense : un terrain de soccer, 4 terrains de tennis, un terrain de foot, une piste de course, 5 gymnases, une piscine olympique, une salle de musculation, et un terrain de base-ball. L’équipe de Griffith est championne en titre de l’Indiana. Alors tout le monde supporte l’équipe. Et quand je dis tout le monde, c’est tout le monde : commerçants, curé, profs, élèves, staff de l’école (du principal à la femme de ménage). Tout le monde porte un sweat ou un tee-shirt avec le symbole de l’équipe. Franchement je ne le ferais pas en France mais ici ça prend une autre dimension. Tous les vendredis matin, en prévision des matchs du soir, les cheerleaders décorent les –lockers” des joueurs et leur font des surprises.

Amandine, Griffith, Indiana
Un an aux États-Unis