Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Obeïssance

Obeïssance

Avant mon départ, cher PIE, je t’avais donné un surnom : « Apple PIE ». Je ne devinais pas à quel point la relation que j’avais établie entre un programme d’échanges et une tarte aux pommes se révélerait judicieuse : « On y goûte et on adore ». Je suis là depuis un mois (près des chutes du Niagara) et je me sens comme un poisson dans l’eau. Non que je ne rencontre aucune difficulté, mais plutôt que ma vie et mon caractère me permettent de passer outre. Je positive le plus possible, j’apprends la patience, je m’imprègne de la culture (et de tout ce qui m’entoure). J’ai bien des moments de doute et de remise en cause, mais ça ne dure jamais longtemps.
J’essaie d’appliquer cinq principes qui me paraissent judicieux :
1°/ avoir des attentes raisonnables (mieux vaut toujours espérer moins) ; 2°/ ne jamais critiquer (il ne faut pas comparer, car nous avons tous des mentalités différentes), ne pas dire –c’est mieux” ou –c’est pire” ; 3°/ penser, dans la mesure ou quelque chose est insupportable, qu’on ne devra le supporter que 10 mois ! 4°/ toujours chercher à s’investir, à aller vers l’autre ; 5°/ ne pas hésiter à demander conseil à son représentant ASSE. Voilà, je finirai par dire merci à toute l’équipe PIE. Le stage était une bonne chose, le jeu de l’oie (qu’on a fait à l’occasion de ce stage) également. Et merci à Trois quatorze, je trouve ça super aussi !
Félicité, Niagara Falls, New York
Un an aux États-Unis
La rédaction de Trois Quatorze tient à faire savoir que les impressions et les remerciements de Félicité
n’ont été ni dictés, ni écrits sous la contrainte ! Le caractère exemplaire (du point de vue de PIE) des remarques de Félicité auraient, en effet, pu laisser croire le contraire. Il n’en reste pas moins vrai que nous envisageons d’engager Félicité pour lui confier la lourde tâche de rédiger un manuel du parfait étudiant d’échange !