Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Raconter des conneries

Raconter des conneries

Je suis très heureuse et ne regrette pas du tout d’être partie, même si des fois, franchement, les copains me manquent. Eh oui, c’est ça le problème, à cause de la langue, je ne peux plus raconter de conneries et d’histoires comme avant. J’espère que ça va revenir vite !

Emilie, Michigan / Un an aux USA