Vous êtes ici: Home > Destinations > France > Séjours scolaires de longue durée en France

Séjours scolaires de longue durée en France

FamilleEcolePaysPoints pratiquesenglish version

Les familles d’accueil françaises, la relation humaine

Famille d'accueil en FranceL’étudiant(e) d’échange est accueilli(e) au sein d’une famille bénévole, principalement dans une zone rurale, semi-rurale, au coeur ou dans la banlieue d’une agglomération.
Les familles sont très différentes les unes des autres; chacune a ses propres habitudes et sa propre façon de vivre. Les participants doivent s’habituer au rythme et aux règles de leurs hôtes : c’est tout l’enjeu de ce programme. Un étudiant d’échange peut être placé dans une famille traditionnelle, recomposée, divorcée, chez une personne seule, avec ou sans enfants… Il n’y a pas de famille type.
Les familles d’accueil —parents et enfants— s’attendent à créer des liens solides et durables avec leur hôte ; ils souhaitent que le jeune s’implique dans tous les aspects de la vie familiale. Le principe de l’accueil est basé sur un véritable échange, un partage, tant au niveau des activités, de la vie quotidienne, des idées… afin que le jeune étranger soit totalement intégré et admis comme un membre à part entière de la famille.
Les contacts et les discussions enrichiront tous les protagonistes. Ils aideront l’étudiant étranger à mieux comprendre la France et sa culture.
Chacun apprend beaucoup d’un tel échange, mais ce sont bien évidemment les relations humaines, tissées et solidifiées au fil des jours, qui font toute la richesse de cette expérience.

Quelques conseils relatifs à la vie de famille
1. Une fois placé, l’étudiant prend rapidement contact avec sa famille d’accueil. Cette dernière apprécie également d’entrer en contact avec les parents naturels du jeune qu’elle va recevoir.
2. L’étudiant d’échange doit faire attention à ne pas trop s’enfermer dans sa chambre, il risquerait en s’isolant de passer à côté de son expérience. Il est important que la famille apprenne à le connaître et vice versa. De bonnes relations avec cette dernière permettront au jeune de s’imprégner plus facilement du mode de vie de sa famille. En France, il est fréquent que tous les membres de la famille mangent ensemble et discutent de leurs journées ou de leurs projets du lendemain. L’étudiant doit profiter de ces instants pour prendre la parole et partager avec eux son expérience au quotidien.
3. Les familles se sentent responsables du jeune dont elles ont la charge et s’attendent à ce qu’il les tienne régulièrement au courant de ses activités et des ses horaires.
4. Les parents aiment que leurs enfants rangent et nettoient leur espace de vie régulièrement, c’est pour eux un signe de respect et de savoir vivre ; il en est de même avec leur hôte d’échange, qui rappelons-le est considéré comme un enfant de la famille. Un étudiant d’échange doit donc veiller à la bonne tenue de sa chambre et ne pas hésiter à proposer son aide pour les tâches quotidiennes.

Le lycée français

L’étudiant d’échange est généralement scolarisé dans un lycée français.

L’école française veut donner des chances égales de réussite à tous les élèves : c’est un des fondements de notre système. L’école publique est donc gratuite. Les écoles privées sont généralement payantes, mais la plupart d’entre elles sont sous contrat d’état et proposent une scolarité à des tarifs beaucoup plus abordables que dans de nombreux pays.

L’école publique est laïque. Elle ne doit pas prendre parti sur les questions qui touchent à la religion ou à la politique.

Le système scolaire français est très centralisé. L’héritage jacobin est prégnant. En France, les journées scolaires sont rythmées de la même manière un peu partout sur le territoire. Les lycéens français étudient en général entre 20 et 30 heures par semaines (environ six heures par jour). Ils peuvent travailler le samedi Les programmes sont globalement très chargés. Les élèves commencent à travailler tôt le matin et finissent les cours en fin d’après-midi. Cependant il faut savoir qu’au lycée, les horaires sont plus flexibles qu’au collège: ils varient beaucoup selon les classes et les sections. Un cours dure de 50 à 55 minutes, mais parfois les programmes sont ainsi fait qu’un élève peut suivre 2 « heures » de suite la même matière. Il y a une pause le matin et une l’après-midi, et une pause plus longue à l’heure du repas : de 30 minutes à 2 heures selon les plannings. La plupart des lycéens français mangent au « self « , situé dans l’enceinte de leur école.

En France, les enseignants donnent très souvent des cours magistraux et privilégient cette approche pédagogique au travail de groupe. Le rapport enseignant/élève est plutôt formel, les relations sont très peu individualisées. Le vouvoiement est obligatoire, il marque le respect.

L’enseignement en lycée dure trois ans: seconde, première et terminale. La classe de seconde, générale et technologique, est considérée comme une année clé qui permet à l’élève de déterminer l’orientation qu’il donnera à ses études; l’élève peut tester ses goûts et évaluer ses aptitudes avant d’intégrer un cycle terminal (classes de première et de terminale). Le programme de seconde est composé de 8 enseignements obligatoires à savoir : le français, l’histoire-géographique, des langues vivantes étrangères (2 langues à étudier), mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, éducation physique et sportive, éducation civique, juridique et sociale, et de deux enseignements d’exploration, dont un consacré à l’économie. À l’issue de l’année de seconde et s’il est accepté en première, l’étudiant aura le choix de la série qu’il souhaite suivre : voie littéraire (L), économique et sociale (ES) et scientifique (S).

Les classes de première des trois séries générales ES, L et S ont un enseignement commun qui représente 60% du total de l’horaire, soit 15h sur un total de 26,5 à 28h par semaine.

Chaque série a son propre enseignement spécifique. Pour la série littéraire, les disciplines majeures sont: le français, la littérature, les langues vivantes et la philosophie. Chaque élève a en plus le choix d’une spécialité. Les matières proposées dépendent de chaque lycée, mais le choix comprend généralement les matières suivantes: arts, mathématiques, langues vivantes (LV3 ou LV1 ou 2 approfondie), langues et cultures de l’Antiquité (latin, grec). La série économique et sociale propose un enseignement basé sur trois sciences: les sciences économiques, la sociologie et les sciences politiques. La série scientifique accorde une grande place aux mathématiques, à la physique-chimie, à la science de la vie et de la terre et aux sciences de l’ingénieur.

La terminale est le moment de la spécialisation. En principe, les élèves continuent dans la voix engagée. Les enseignements propres à chaque série prennent alors une place plus grande place et vont jusqu’à représenter les deux tiers du total des enseignements.

Le temps accordé au sport est limité, en général 2h par semaine. Les activités sportives se pratiquent après les cours.

Le cycle en lycée se solde par un examen final national appelé « baccalauréat ». Il ouvre les portes de l’enseignement supérieur à ses détenteurs. Ce diplôme est donc très important. Il faut avoir une moyenne générale de 10/20 pour l’obtenir. Le type de baccalauréat varie en fonction de la série.

Les lycéens français ont en général beaucoup de pression sur les épaules (rythmes, résultats, examens, relations avec les enseignants…). En France, les jeunes peuvent redoubler une classe si leurs résultats ne sont pas suffisamment bons, ils peuvent même être réorientés. Les parents se sentent particulièrement concernés par les résultats scolaires de leurs enfants. Ils le sont donc également pour leur hôte étranger. Un étudiant d’échange doit adopter une attitude positive à l’école et doit s’engager (travail, devoirs, comportement) au même titre que les autres élèves. Il ne doit pas hésiter à demander de l’aide à ses professeurs, aux parents et aux frères et sœurs d’accueil. Les familles françaises sont toujours disponibles pour aider leur étudiant d’échange.

 

La France

La terre est prospère et le pays, bien que très centralisé, particulièrement varié.

La France est composée de 22 régions et de 4 départements d’outre-mer. Chaque « coin de France » se distingue par des paysages propres, un patrimoine architectural et artistique spécifique, une gastronomie, des coutumes, une façon de vivre… La France est méridionale et septentrionale, elle est méditerranéenne et atlantique, latine et gauloise, landaise et alpine, bretonne et saxonne, industrielle et agricole, urbaine et rurale, novatrice et conservatrice, révolutionnaire et classique, laïque et catholique… La France est multiple, elle est terre d’immigration et de mélange, mais elle est aussi très jacobine, très parisienne, très centrée sur elle-même (pour ne pas dire nombriliste)… Souvent très ouverte, parfois très fermée… Au final : très riche et très contradictoire.

Le climat — La  France se caractérise par l’alternance des saisons : printemps (doux), été (chaud et sec), automne (doux et pluvieux), hiver (froid, sec ou humide). Si le climat général est majoritairement tempéré on peut avoir en France des hivers très froids, des étés chauds et des périodes très humides ou très sèches. La France se distingue également par sa variété climatique; il peut y avoir de grands contrastes entre les différentes régions.Bien que le Sud soit réputé pour ses températures élevées, on peut y affronter le froid et la neige et avoir besoin de vrais vêtements d’hiver. En Alsace, une région pourtant réputé pour sa froideur, il faut être prêt à subir la canicule. En corse, on peut prendre l’eau. À Paris, il faut être prêt à tout…  ou presque. Avant le départ, une prise de contact avec la famille d’accueil est nécessaire afin de récolter quelques informations sur le type de vêtements à amener.

Les paysages — La France bénéficie d’une variété impressionnante de paysages : plaines, vallons, campagnes ouvertes ou bocagées, monts et montagnes, côtes étendues ou découpées… Ce sont ces paysages, souvent d’une grande beauté, qui, au même titre que la richesse architecturale de ses cités, font sa gloire et entretienne sa réputation. La France, malgré sa petite taille est le second pays le plus visité au monde!

La gastronomie française — La France est connue pour son goût, sa connaissance et son amour de la nourriture. Là encore c’est la variété qui étonne, Lors de son séjour, l’étudiant aura l’occasion de goûter à plus de cent fromages, à la baguette —si fameuse—, aux croissants, au pain au chocolat et à tant et tant de spécialités régionales… Voici quelques exemples de plats français : le croque-monsieur ou le croque-madame (recette typique des bistrots et brasseries de France), le kouign-amann, les crêpes, les galettes sablées, le petit salé aux lentilles, le foie gras, la fondue savoyarde, la quiche lorraine, la choucroute, le confit de canard, les moules frites, les cannelés, le poulet rôti, le lapin à la moutarde, la blanquette… On en passe… et des meilleurs. L’étudiant étranger après avoir goûté quelques-uns de ces plats pourra s’essayer à en cuisiner!

Etiquette et savoir vivre  — La France, comme tout pays, à ses propres us et coutumes. il est bon d’avoir quelques repères pour appréhender mieux le pays et pour mieux s’y intégrer.  Voici quelques exemples de ce qu’un jeune étranger découvrira à l’usage…
1. Pour dire « Bonjour » comme « Au revoir », en France, on se serre la main. Quand les gens sont proches —familles, amis, copains— ils se font aussi la bise, généralement deux (une sur chaque joue), mais parfois trois ou même quatre (cela dépend des régions).
2. Les Français apprécient la ponctualité. Il est important de ne pas arriver en retard à un rendez-vous.
3. Lorsque l’on baille, il faut mettre sa main devant sa bouche… c’est plus poli
4. À table, on parle pas la bouche pleine… et on doit  fermer sa bouche en mangeant!
5. À
 table encore… il convient d’attendre que tout le monde soit servi avant de commencer à manger!
6. À table toujours… on ne pose pas les coudes sur la table!
… Mais il y a tant de règles et d’usages relatifs au savoir vivre —à table et en dehors de la table— qu’il est impossible de les lister tous.

Calendrier

Janvier — Le 1er Janvier est le jour du Nouvel An. Les Français réveillonnent et à minuit ils se souhaitent la bonne année.
Février — Le salon de l’Agriculture se tient à Paris : la province et la campagne débarque donc dans la capitale pour une quinzaine. La France entière vient découvrir le monde agricole.
Mars — Afin d’économiser de l’énergie —en profitant de la lumière naturelle du jour— la France passe à l’heure d’été. Il faut avancer sa montre d’une heure.
Avril — Le 1er Avril est le jour des plaisanteries. Les enfants collent des poissons en papier dans le dos des gens.
Mai — Le Festival de Cannes a lieu dans le Sud, sur la côte d’Azur, à Cannes. C’est le plus grand événement cinématographique de l’année. À la fin de ce festival, la Palme d’Or est décerné au meilleur film.
Juin  Le célèbre tournoi de Roland-Garros se déroule à Paris. Les plus grands joueurs sont présents. La musique est également à l’honneur durant le mois de Juin. De très nombreux concerts sont organisés au quatre coins de la France. Les élèves de Terminale passent leur « baccalauréat », l’examen national final qui marque la fin des études secondaires.
Juillet — Le 14 Juillet est le jour de la fête national. Il y a un grand défilé sur les Champs-Elysées à Paris ainsi que des feux d’artifices dans beaucoup de villes en France. Le soir, on va au bal! Le mois de Juillet est aussi le mois du « Tour de France ». C’est une longue course à travers toute le pays. Elle est divisée en plusieurs étapes et l »arrivée a lieu traditionnellement sur sur les Champs Elysées.
Août — C’est le mois des festivals en tout genre. Ils ont lieu un peu partout en France et magnifient la danse, le théâtre ou encore la musique.
Septembre — C’est le mois des vendanges, les raisins sont mûrs, il faut donc les cueillir afin de procéder à la fabrication du vin.
Octobre — De nouveaux modèles de voiture sont présentés au public lors du salon de l’Automobile.
Novembre — Des dégustations sont organisées dans toute la France afin de célébrer le Beaujolais nouveau (ce vin à la particularité de se boire jeune, dans le mois qui suit sa fabrication).
Décembre — Le soir du 24 décembre, les familles françaises fêtent Noël. Un sapin est généralement décoré à l’intérieur des maisons. Les chrétiens, fêtent ce jour là, la naissance de Jésus

Stéréotypes

« En France, tout le monde porte des rayures, un foulard rouge, un béret et une baguette. Tous les Français vivent à Paris ou sur la Côte d’Azur. En France, on a tous une vue sur la Tour Eiffel. Bien qu’on mange de la viande de cheval, des grenouilles, des escargots ou du fromage puant, notre cuisine est connue comme l’une des meilleures du monde. »…

 1.Le Français boit du vin dès son plus jeune âge et ce comme du petit lait.
Beaucoup d’étrangers pensent que les Français boivent du vin matin, midi et soir, et ce dès leur plus jeune âge. Vous vous rendrez compte par vous-même que même si certains jeunes sont parfois invités à goûter du vin lors de repas en famille, peu de jeunes en boivent réellement. Très apprécié des Français, le vin est souvent présent sur la table au moment des repas, mais ne se boit pas à tout moment de la journée (contrairement à ce qu’on en dit à l’étranger).  

2. Les Français travaillent peu et sont fainéants, ils ont beaucoup de vacances, ils bénéficient de plein de « Réduction du temps de travail »…
La France est le pays de la grève. Les Français sont souvent perçus à l’étranger comme « fainéants » ou « râleurs ». Il est vrai que les grèves sont plutôt fréquentes en France… Ajoutons à cela: 11 jours fériés, 25 jours de congés payés, de nombreuses fêtes célébrées dans le pays (la fête nationale du 14 juillet, la fête de la Musique le 21 juin, la fête des Lumières à Lyon le 8 décembre, etc.) et nous obtenons, nous français, une réputation bien ancrée de « »paresseux »!

3. Les Français mangent des baguettes, du camembert, des cuisses de grenouilles…
La gastronomie française est reconnue partout dans le monde pour sa richesse et sa variété, mais cela n’empêche pas le Français d’être reconnu avant tout comme un « mangeur de grenouilles ». Les Français sont les deuxièmes plus gros mangeurs de fromage en Europe, derrière les Grecs (avec leur féta). Le camembert est un des fromages les plus appréciés. Il est vrai que les Français apprécient la baguette, le camembert, les escargots —ou encore les cuisses de grenouille—, mais il est utile  de préciser qu’ils ne mangent pas que ça !

4. Les Français sentent mauvais, les Français sont sales.
Pourtant nous sommes classés parmi les plus soucieux, dans les pays dits « développés », de leur hygiène personnelle.

5. Le Français parle français… et c’est tout.
Les élèves Français sont seulement 14 % à avoir un bon niveau dans leur première langue étrangère (l’anglais), et 11 % à avoir un bon niveau dans la deuxième langue étudiée, l’espagnol. Seuls 40 % ont un « niveau de base » leur permettant de se faire comprendre dans une langue étrangère. Mais les Français sont loin devant les Suédois, les Irlandais, les Maltais, les Néerlandais…

6. Les Françaises ne grossissent jamais, sont à la mode et ne s’épilent pas.
Les Françaises sont les plus minces d’Europe derrière les Suisses et ex-aequo avec les italiennes. En France nous avons des rythmes et des habitudes qui nous aident à nous alimenter plus sainement mais ce n’est pas évident d’expliquer la raison de ce constat.
A noter : 
Les Américains pensent que les Françaises ne s’épilent et les françaises pensent que les Allemandes ne s’épilent pas…

7. Les Français portent tous un béret
Pourtant, il est bien rare de voir un Français en porter un !

8. Le « french kiss » est une tradition matinale sacrée pour les Français.
Pas du tout! Le « french kiss » est en effet bien différent de la « bise ». On fait la bise pour dire bonjour à ses amis, collègues ou encore à sa famille, alors que le « french kiss » est réservé, lui, aux amoureux!

Dans son court-métrage d’animation, Cliché ! La France vue de l’étranger (disponible sur Youtube), Cédric Villain, professeur d’arts appliqués, recense de façon humoristique les stéréotypes sur la France et les Français.

Programme Date de naissance Arrivée en France Disponibilité
 Année
scolaire
Avoir entre 15 et 18 ans à l’arrivée en France fin janvier ou fin août Ouvert
Semestre Avoir entre 15 et 18 ans à l’arrivée en France fin janvier ou fin août Ouvert
Trimestre Avoir entre 15 et 18 ans à l’arrivée en France fin janvier, août ou début novembre Ouvert

 Visa et immigration — Un étudiant qui n’appartient pas à l’Union Européenne, doit déposer une demande de visa de 5 ou 10 mois (selon la durée du séjour) au consulat français le plus proche de son domicile, dès son placement. S’il a 18 ans pendant son séjour, il doit, une fois sur le territoire français, faire un déclaration à l’OFII (Office d’Intégration et d’Immigration). À la fin du programme il devra rentrer dans son pays à la date fixée par PIE et le bureau de son pays d’origine.

Stage de langue et d’orientation — Certains jeunes étrangers participeront à un stage de préparation d’une semaine avec des cours intensifs de français.  Le stage se déroule à Paris. Nous recommandons de toute façon à chacun d’améliorer son français avant d’arriver en France.

Argent de poche — Il faut compter environ 200 euros d’argent de poche par mois. Si un participant souhaite obtenir une carte bancaire, nous lui conseillons une carte VISA (c’est la plus courante en France). Il vaut mieux prévoir des Traveller’s Cheques en euros que de l’argent liquide. un étudiant doit absolument pouvoir prendre en charge ses dépenses personnelles (dépenses faites à l’extérieur du domicile de la famille).

Voyage — PIE organise un voyage d’une semaine sur la Côte d’Azur (à 2 km de Monaco) pendant les vacances de Pâques. Ce séjour est organisé à prix coutant. Le prix comprend l’hébergement et la demi-pension. Deux ou trois animateurs sont responsables du groupe. À l’occasion de ce séjour, des visites sont organisées (Monaco, Nice…). Les participants pourront découvrir le sud de la France et profiter du soleil et des plages de Méditerranée.

Délégués — Chaque participant est suivi par un(e) délégué(e) bénévole qui sera régulièrement en contact avec lui (elle) pour vérifier que tout aille bien. Il est également recommandé de prendre régulièrement contact avec son délégué. Attention : la plupart des délégués ne parlent que le français.

Arrivée — Les arrivées en France ont généralement lieu à la fin août, en novembre ou en janvier.

Inscription — Pour obtenir les coordonnées du correspondant PIE à l’étranger, n’hésitez pas à nous envoyer un e-mail à info@piefrance.com en précisant votre adresse complète. Si une famille française envisage d’accueillir, elle peut joindre l’association à la même adresse ou la contacter par téléphone au 04 42 91 31 00.