Vous êtes ici: Home > Destinations > Nouvelle-Zélande > Séjours scolaires de longue durée en Nouvelle-Zélande

Séjours scolaires de longue durée en Nouvelle-Zélande

introLe paysLe quotidienLa familleL'école
UNE ANNÉE EN NOUVELLE-ZÉLANDE

Infos pratiques Nouvelle-Zélande 2023/2024

Année scolaire

21 000 €
juin / juillet 2023
Inscriptions ouvertes


Semestre scolaire

14 300 €
juin / juillet 2023
Inscriptions ouvertes


Trimestre scolaire

9 300 €
mi-juillet 2023 ou janvier 2024
Inscriptions ouvertes

S’inscrire

Pour partir vous devez impérativement être né entre le 14 juillet 2005 et le 14 juillet 2009

Tout, a priori, nous éloigne de ce groupe d’îles océaniennes — qu’en hommage à une région néerlandaise, des administrateurs zélés nommèrent un jour la « Zélande nouvelle » : les kilomètres d’abord (plus de dix-huit mille), notre relation à la nature ensuite (si vive et si prégnante là-bas), et nos cultures d’origine… et nos modes de vie aussi (chez eux, si anglo-saxon en majorité et si maori en minorité)… et tant d’autres choses encore : le nombre de moutons par habitant (dix pour la Nouvelle-Zélande contre 0,8 pour la France) ; la densité de la population (près de 10 h au km2 contre 100) ; la décontraction des habitants ; leur niveau de vie ; la capacité à résister à la dernière crise économique…

Mais de petites choses nous rapprochent, ou plutôt nous aimantent… À commencer par le rugby : dans cette discipline sportive vénérée par les îliens, les « Blacks » sont indiscutablement les meilleurs, mais, à ce jeu, nous sommes bel et bien leurs meilleurs ennemis, les seuls qu’ils craignent vraiment et ceux que, par la force des choses, ils respectent. Dans le même ordre d’idée, on notera que nos animaux fétiches se ressemblent (car le kiwi, au final, n’est rien d’autre qu’une sorte de volaille des antipodes). Plus sérieusement, il y a l’histoire : c’est elle qui nous lie, à travers les kilomètres et à travers les océans. La Nouvelle-Zélande et la France entretiennent en effet des relations chaleureuses depuis longtemps.

Nos deux pays ont une longue histoire de coopération : liens personnels et profonds, forgés pendant la première et la seconde guerre mondiale — au cours desquelles des soldats néo-zélandais et français ont combattu et sont morts pour une cause commune — et prolongés par des contacts étroits avec la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française dans le Pacifique sud. Aujourd’hui, cette coopération regroupe un éventail d’activités allant de la surveillance maritime dans le Pacifique, à une contribution bilatérale sur des questions multilatérales ayant trait notamment à l’Antarctique et aux Nations unies, à des opérations dans le maintien international de la paix, des exercices de défense et à des projets communs dans le secteur des sciences, de la culture et du commerce. Et si l’affaire du « Rainbow Warrior a un moment distendu nos liens, c’est bien que ces derniers étaient et sont réels et étroits.

Ce pays a un charme indéniable qui tient autant à sa nature (d’une exceptionnelle beauté et d’une exceptionnelle tranquillité), qu’à son caractère : de la ténacité, de la puissance et une capacité certaine à étonner. Souvent la Nouvelle-Zélande à devancé le monde. Elle fut par exemple la première démocratie à accorder le droit de vote aux femmes (c’était à la fin du XIXe) ; elle parvient aujourd’hui à respecter la culture maori et à lui accorder une place (elle le fait avec bien plus d’intelligence que l’Australie avec la culture aborigène); elle innove en permanence en terme de protection de l’environnement…

Lou et ses amis, Hastings, Une année scolaire en Nouvelle-Zélande

Scènes de vie néo-zélandaises

Les relations entre les «Kiwis» tel qu’on les appellent sont informelles et il n’est pas impossible que l’on vous y accueille aux mots de « Haere mai/Kia ora », termes maori pour « bienvenue ».

Les Néo-Zélandais sont généralement des personnes détendues ; leur rythme de vie est plus décontracté que dans bien d’autres pays. Ils passent une grande part de leur temps libre à s’occuper de leur maison, de leur jardin, ou de leur voiture. Les loisirs sont également importants. La voile est considérée comme le sport national. Le ski et le snowboard sont très prisés et la meilleure saison pour les sports d’hiver va du mois de juin à octobre. Enfin, le climat et les paysages variés font de ce pays un terrain idéal pour les promeneurs.

Lina, en route vers la nouvelle maison - Une année en famille en Nouvelle-Zélande

Les familles d’accueil néo-zélandaises

Les Néo-Zélandais sont généralement décontractés, détendus, bons vivants ; leur rythme de vie est souvent nettement plus détendu que dans bien d’autres pays. Les Néo-Zélandais passent une grande part de leur temps libre à s’occuper de leur maison, de leur environnement….  Les loisirs sont pour eux importants et la pratique d’un sport souvent essentielle. Le Rugby on le sait.. mais la voile aussi (c’est en fait le sport national…), et puis le ski et le snowboard, très prisés pendant la saison hivernale.  Le climat et les paysages variés font de ce pays un terrain idéal pour les promeneurs…

L'école néo-zélandaise - Séjour scolaire et familial avec PIE

Le lycée néo-zélandais

Le système éducatif se démarque clairement du nôtre.  Le bien-être des enfants et leur épanouissement est au coeur du concept pédagogique. Le ministère de l’éducation n’impose pas de réel programme, les élèves ont peu d’exercices à faire à la maison et la priorité est donnée à l’éveil plutôt qu’au savoir pur. En parallèle des activités de base (anglais, sciences, histoire…), l’école encourage donc vivement les activités comme la musique, le théâtre et les arts plastiques ! Cette conception de l’éducation n’exclut nullement l’idée et la culture de la discipline, bien au contraire : le respect de l’autre (du professeur comme des autres élèves) et le savoir vivre sont des notions fondamentales dans les lycées du pays. Pour un Néo-Zélandais, l’école est un lieu où, avant d’acquérir des connaissances, on apprend à vivre et à travailler ensemble, où l’idée du “dépassement de soi” est toujours valorisée.

Vous souhaitez accueilllir un jeune lycéen étranger dans votre famille ? Cliquez ici !