Vous êtes ici: Home > Destinations > USA > Séjours scolaires de longue durée aux USA

Séjours scolaires dans un lycée (High School) aux USA

introLe paysL'écoleLa famille

USA

Infos pratiques USA – 2023/2024

Année scolaire*

12 900 €
août/sept. 2023
Inscriptions ouvertes


Année scolaire en école privée*

22 900 €
août/sept. 2023 ou janv./fév. 2024
Inscriptions ouvertes


Semestre scolaire USA + semestre Allemagne ou Espagne ou Italie

17 000 €
fin août/début sept. 2023
Pré inscription ouverte


Semestre scolaire USA + semestre Argentine

18 000 €
fin août/début sept. 2023
Pré inscription ouverte


Semestre scolaire USA + semestre Mexique

21 000 €
fin août/début sept. 2023
Pré inscription ouverte


Semestre scolaire en école privée

nous consulter
août/sept. 2023 ou janvier 2024
Pré inscription ouverte

* Option « Découverte New-York » (facultatif) :
+ 1 400 €

S’inscrire

Pour partir vous devez impérativement être né entre le 1er janvier 2006 et le 30 août 2008 (jusqu’au 31 décembre 2008 pour les séjours en écoles privées)

À SAVOIR  — Séjours 2023/2024 : les inscriptions pour les USA sont ouvertes

Partir avec PIE aux États-Unis

C’est la destination phare de l’association. PIE a bâti sa réputation sur ce séjour en axant son travail sur l’immersion totale et sur la valeur éducative de l’expérience.

Pour les 14-18 ans — PIE permet à un lycéen français de vivre une année scolaire aux USA, en intégrant un lycée américain (une « High School ») et en étant accueilli dans une famille. Le programme d’une année scolaire aux États-Unis est basé sur l’immersion totale. PIE propose des variantes et options au programme classique, à savoir : « 2×6 » (2 semestres dans 2 pays différents), séjour en « École privée » ou séjour « Découverte ».

Sur les enjeux du séjour scolaire de longue durée et sur la mise en place d’un tel séjour, lire : Partir avec PIE. 

Pour les 18-28 ans — PIE permet aux jeunes français d’étudier dans une université américaine de 1 à 4 années (Parcours diplômant. Bourse d’études garantie) et aux jeunes filles de vivre une année au pair aux États-Unis.

PIE et les États-Unis

PIE est le spécialiste français des séjours éducatifs de longue durée aux États-Unis. En 40 ans, PIE a permis a plus de 6 000 jeunes lycéens français de vivre une année scolaire aux USA, et à près de  1 000 jeunes Américains de venir séjourner sur le long terme en France.

Dans la mesure ou c’est avec les USA que PIE a développé ses premiers échanges, l’expérience de PIE dans ce pays est immense : maîtrise des rouages administratifs (administration, visa…), connaissance du tissu scolaire (High School) et familial, relations avec les correspondants américains et les relais locaux… PIE travaille avec le même partenaire depuis 35 ans. Ce lien dans la durée est essentiel : les participants bénéficient en effet de la confiance mutuelle qui s’est établi entre PIE et son correspondant (référence, entraide, réactivité).

Pourquoi choisir les États-Unis ?

Nombre de jeune lycéens Français se sentent d’instinct attirés par les USA. Il y a, bien au-delà des modes et des clichés, de très bonnes raisons à cela : la langue, l’accueil chaleureux, la scolarité américaine, la force et l’impact du pays.

1° — On y apprend l’anglais. Les adolescents qui ont participé à un séjour scolaire de longue durée aux États-Unis de revenir quasiment bilingue.

2° — L’Amérique est une excellente école pour les Européens: ces derniers y apprennent à prendre confiance en eux, à oser et à entreprendre, à concrétiser leurs projets.

3° — Le pays est accueillant  : la population ouvre aisément sa porte et aime faire partager son mode de vie.

4° — Depuis 40 ans, PIE est l’organismes français qui a envoyé le plus grand nombre de jeunes Français aux USA . Ceux qui choisissent ce programme bénéficient donc de la connaissance et de l’expérience de PIE… et du concours d’un organisme international réputé : partenaire de PIE depuis 1986, ASSE possède une structure solide et son réseau aux USA est très développé. ASSE est par ailleurs reconnu par le « Département d’État Américain » et est membre du CSIET.

5° — Suivre une année d’études dans une « High School » américaine est une très bonne façon de préparer l’avenir : maîtrise linguistique, relation au collectif, approche pédagogique très complémentaire de celle de l’école française, acquisition d’une réelle indépendance et d’une grande maturité…

Les atouts de l’espace américain

Une force irradiante, un peuple chaleureux, un système scolaire parfaitement complémentaire du système scolaire français.

C’EST PLUS QU’UN MOT, C’EST UN SYMBOLE, UN MYTHE, mieux encore… C’est devenu une expression ! On dit : « C’est l’Amérique ! » pour dire : « C’était inespéré ! » ou encore : « C’est un rêve ! » Et pourtant, les États (ré)-Unis existent. Ils sont 48 regroupés de l’autre côté de l’Atlantique. Le 49e s’est égaré dans le nord, le dernier se dore dans le Pacifique. À eux tous, ils forment une république fédérale, régie depuis un peu plus de deux siècles par une démocratie parlementaire.

L’Amérique a la réputation d’être libre. Elle pense être le centre du monde, le modèle absolu, l’exemple à suivre. Elle le pense si fort que sur bien des points et dans bien des domaines elle a fini par le devenir : première puissance économique, première force politique, première nation sportive, une capitale mondiale (New-York), une monnaie qui s’impose comme « la » monnaie internationale.

On a tout dit sur l’Amérique. Elle serait moderne, brutale, naïve, souriante, primitive, compétitive, puritaine, extrême, technologique, accueillante, impérialiste, conformiste, anticonformiste, capitaliste, volontaire, archaïque, religieuse… Tout est vrai. Mais la liste est incomplète. Pour être exhaustive, il faudrait y ajouter une bonne centaine de qualificatifs. L’Amérique n’est pas un rêve, mais elle est plus qu’une réalité. C’est une fiction aboutie, une tentative d’édification gigantesque, plus ou moins réussie, mais menée à son terme.

L’Amérique, c’est la réalisation de conquêtes successives : l’indépendance, l’Ouest, le cinéma, l’espace. C’est une terre qui semble sans fin, que le peuple a eu l’audace et la naïveté d’occuper. L’Amérique ne manque, ni d’hommes, ni d’événements, ni d’idées. C’est un pays de stars et d’ambitions.

L’Amérique, c’est le développement intense de la communication : l’invention du téléphone et de l’ordinateur, une télé et deux radios par habitant, l’explosion du net et des réseaux sociaux. C’est la terre des contrastes (une banalité importante à rappeler). Relief : déserts, plaines, lacs et hautes montagnes. Climat : les températures extrêmes de la planète. Mode de vie : il diffère autant entre la Louisiane et le Michigan qu’entre le Danemark et la Grèce. Population : la plus hétérogène (« toutes »  les origines, « toutes » les nationalités, « toutes » les religions). Vie sociale : grande richesse et réelle pauvreté.

Mais, malgré cette diversité, les États-Unis frappent par leur homogénéité. Un esprit chaleureux et dynamique flotte sur l’espace américain. « Pendant que l’Europe conceptualise la réalité, l’Amérique réalise le concept et matérialise les idées. » Elle frappe par sa capacité à produire des actes et des faits, à fabriquer du réel. En permanence et dans la plupart des domaines, les États-Unis préparent les dix prochaines années, inventent l’avenir. Quand on revient sur la bonne vieille Europe, on réalise à quel point l’Amérique est un continent, car si l’Europe est morcelée, fragmentée, l’Amérique, elle, est le lieu de la respiration profonde. C’est un espace immense, exigeant et beau, où l’on acquiert l’envie d’agir et d’entreprendre. « Je fais, donc je suis » pourrait presque être la devise du pays

Bus scolaire, high school (lycée américian, photo : xavier bachelot)

La « High-School » aux États-Unis

Suivre une année en « High School » est une façon idéale de se plonger dans la vie américaine. L’ambiance scolaire (totalement différente de celle que nous connaissons en France), le climat chaleureux et les multiples activités facilitent l’intégration.

Objectif — Parce que les objectifs de la « High School » sont très différents de ceux de notre lycée, l’apport, au terme de l’année, est forcément complémentaire et enrichissant pour un jeune étudiant de notre pays. Là-bas, l’enseignement et les enseignants se focalisent sur le savoir-faire plus que sur la connaissance pure, et sur l’harmonie et l’équilibre dans le développement de la personnalité plus que sur le bagage culturel et la connaissance stricto sensu.

Organisation — La scolarité dans un établissement secondaire américain comprend quatre années d’études. Elle se termine par les années « Junior » et « Senior ». C’est dans ces classes que sont inscrits l’essentiel des « Exchange Students ». L’année scolaire commence début août / début septembre, et s’achève mi-mai/fin juin. Elle est divisée en deux semestres. Il y a cinq à sept heures de cours par jour. Leur durée est de 45 minutes. Ils se répètent dans le même ordre tous les jours de la semaine. Première originalité du système, l’étudiant choisit certaines matières, et d’autres lui sont imposées (anglais, histoire des États-Unis). Ce choix est modifiable au second semestre. Aux USA, l’éventail des cours est large. Il va des matières classiques (littérature, physique, mathématiques) à des matières telles que: photographie, sociologie, « Typing », informatique, « Speech », gastronomie, esthétique…

Soutien — Avec l’aide du conseiller pédagogique, en fonction de ses goûts et de ses intérêts futurs, l’étudiant d’échange est en mesure d’établir un emploi du temps aussi intéressant qu’utile (il peut mêler, par exemple, la découverte d’une ou de plusieurs matières au perfectionnement dans un domaine). En « High School », les cours débutent tôt le matin et s’achèvent vers 13/14 heures. Commencent alors les activités dites extra-scolaires. Les sports y occupent une place prédominante. Durant l’année, l’occasion est offerte de s’exprimer pleinement au baseball, golf, gymnastique, tennis, natation, basket, football, soccer, lutte gréco-romaine, athlétisme…

L’école aux États-Unis est un important centre de vie sociale. Il est toujours possible de faire partie d’un « Band » (orchestre), d’un club de théâtre ou de participer à des représentations de danse et de musique.

Là-bas, l’étudiant étranger explore des domaines nouveaux; il se découvre de nouvelles possibilités (pourquoi pas des dons cachés); il évolue dans une ambiance détendue, à la faveur d’un enseignement moins académique qu’en France, et grâce à des relations entre professeurs et élèves souvent plus simples et plus chaleureuses que dans notre pays.

L’accueil dans une famille américaine

La famille, c’est la vie de tous les jours. Le rythme quotidien : lever, coucher, soirées, repas ; les fêtes : « Thanksgiving », Noël, « Halloween », les anniversaires ; les événements particuliers : barbecue, cinéma, bowling, visites… La famille est un soutien, une présence permanente et rassurante. C’est grâce à la famille qu’on devient un hôte à part entière et non un touriste de longue durée.

Aux États-Unis, l’accueil d’une année scolaire se pratique depuis longtemps. Les familles sont choisies pour leur motivation, leur sens des responsabilités, leur chaleur et leur ouverture d’esprit. Elles aiment généralement faire connaître leur pays, et aident leurs hôtes à mieux le comprendre. Grâce à elles, aux amis et à l’entourage, des liens avec la ville, la région, le pays et sa culture se nouent rapidement.

Vous souhaitez accueilllir un jeune lycéen étranger dans votre famille ? Cliquez ici !