Vous êtes ici: Home > Formules > Étudier à l'étranger > L’Échange scolaire

L’Échange scolaire

Cette formule, très complète et tout à fait unique, est basée sur la réciprocité de l’échange. Elle est particulièrement adaptée à ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas s’autoriser un départ sur toute une année scolaire. Elle a de gros avantages, tant au niveau humain que linguistique, scolaire et même financier.

GénéralitésConditionsAtoutsPréparation

Le principe : partir et accueillir / La réciprocité de l’échange

PHASE DÉPART — Étape 1 (ou 2) — Un(e) adolescent(e) français(e) part vivre 2 ou 3 mois au Canada ou en Australie ; là, il (elle) est accueilli(e) dans une famille et est scolarisé(e) dans une école secondaire du pays d’accueil.

PHASE ACCUEIL — Étape 2 (ou 1) — La famille du participant français accueille sur la même durée le correspondant canadien ou australien du participant ; le jeune étranger est scolarisé pendant toute cette période dans une école secondaire française (lycée ou éventuellement collège).

IMPORTANT : la phase « ACCUEIL » peut précéder la phase « DÉPART »  ; le choix initial de la période d’« ACCUEIL » est fait par le participant et sa famille au moment de l’inscription, en sachant que, dans la mesure où les dates définitives de séjour sont liées au placement, elles sont donc fixées définitivement par les organismes.
À NOTER : plus le participant et sa famille sont flexibles sur la période « ACCUEIL » plus leurs chances de voir le projet aboutir sont importantes ; le participant et sa famille doivent également prendre conscience que plus ils sont souples sur la période « ACCUEIL », plus les organismes disposent de marge de manoeuvre pour réaliser l’adéquation entre le participant français et le participant étranger (tant sur le plan des dates que sur celui des personnalités).

À SAVOIR  (relativement à la sélection/préparation des participants) : dans le cadre des séjours de moins de trois mois ( ex. : « ÉCHANGE 2 MOIS »), PIE ne prévoit pas d’entretien individuel avec le candidat.

Durée

« ÉCHANGE 2 MOIS » : 2 x 2 mois (environ 9 semaines pour l’étape « Départ » et 9 semaines pour l’étape « Accueil »).
« ÉCHANGE 3 MOIS » : 2 x 3 mois (environ 3 mois pour l’étape « Départ » et 3 mois pour l’étape « Accueil »).

À SAVOIR : aucune des phases (« Départ » ou « Accueil ») ne peut dépasser 90 jours.

Destinations

PIE propose deux destinations pour cette formule :
> Le Canada : en « ÉCHANGE 2 MOIS »)
> L’ Australie : en « ÉCHANGE 2 MOIS » ou en « ÉCHANGE 3 MOIS »

Dates

Dates de séjours (pour les phases « Départ » et « Accueil ») : voir Canada et Australie

Coût

Montant  de la participation au séjour : voir sections TARIFS DES PROGRAMMES ou DESTINATIONS (Canada et Australie)

Les conditions de l’échange

PHASE DÉPART 
Elles sont similaires à celles du départ dans le cadre de l’année scolaire.

PHASE ACCUEIL
Les conditions sont globalement similaires à celles de l’accueil de longue durée.
Les jeunes participants sont nourris, logés et blanchis par leurs familles d’accueil respectives. Les adolescents ne sont pas là en touristes et ne doivent pas être considérés comme des invités, mais comme des membres à part entière de la famille d’accueil. Ils s’engagent donc à participer pleinement et activement à la vie de famille, à s’investir (en termes d’aide quotidienne et surtout de relations humaines), et à accepter l’autorité des parents d’accueil. La famille d’accueil —en France comme au Canada ou en Australie— s’engage quant à elle à prendre soin du participant. Les familles et les participants parlent français en France et anglais à l’étranger (même si, au Canada, les familles sont parfois bilingues).

Deux points importants à noter :
> Le principe de la réciprocité de l’échange induit un nombre égal de participants français et étrangers, et, de ce fait, une petite incertitude quant à la garantie du placement et donc du départ. Les participants sont en général fixés définitivement quelques semaines avant le départ
> La famille d’accueil française doit impérativement aller chercher le jeune Canadien à l’aéroport CDG.

Les deux font la paire

Le « Match » (relation entre les deux participants et donc les deux familles française et étrangère) est mis en place par les organismes. Pour réaliser le « Match », les organismes tiennent compte, autant que faire se peut, des traits marquants des personnalités des participants et des familles, de leurs goûts, de leurs centres d’intérêts… (mais, sur ce point, les organismes ne sont pas en mesure d’offrir de garanties aux participants et aux familles au moment de l’inscription, puisque les « Matchs » dépendent des candidatures disponibles et de la nature de ces candidatures).
Mixité possible dans l’échange (au choix des participants), à condition que les jeunes ne partagent pas la même chambre.

Les organismes gèrent les difficultés techniques ou relationnelles qui peuvent intervenir dans le cadre des échanges, exactement comme dans les séjours d’une année scolaire. Les obligations, limites et engagements des participants et des organismes sont clairement définis dans la charte du participant PIE (fournie avec le dossier d’inscription) et dans les conditions de participation du partenaire étranger (fournies avec le dossier d’inscription).
Seuls les organismes des pays d’accueil sont habilités à prendre les décisions quant à un éventuel replacement des participants (en France comme à l’étranger).

Les atouts de la formule

L’atout linguistique

Cette période d’études, relativement longue, permet d’acquérir des bases solides en anglais et de lever notamment définitivement l’obstacle psychologique de la conversation et de l’échange dans une langue qui n’est pas la sienne. Même si les acquis et les retombées d’un séjour de dix mois sont plus prégnants sur le long terme que ceux d’un séjour de deux ou trois mois, ce type d’échange offre au participant la possibilité d’acquérir une certaine autonomie et indépendance et un sens certain des responsabilités.

L’atout scolaire

À son retour, le participant réintègre facilement sa classe française et poursuit son cycle d’études normalement. Il n’a finalement, dans le cadre de l’échange, été absent que quelques semaines. Même s’il doit fournir un plus gros effort scolaire, il parvient généralement assez facilement à rattraper cette courte période. Fort de son expérience et de son acquis linguistique, il se distingue par contre scolairement et tire un vrai bénéfice sur le moyen et sur le long terme de cette « parenthèse ».

L’atout humain

Le fait que l’expérience se prolonge par un accueil permet généralement de renforcer les liens avec le correspondant. La réciprocité de l’échange favorise une bonne compréhension des enjeux du séjour et aide à lever les difficultés liées à l’adaptation, tant culturelle que familiale ou scolaire. Les deux participants deviennent généralement des partenaires dans le processus : ils sont mis sur un pied d’égalité et sont plus facilement solidaires. La relation avec le jeune étranger peut devenir forte et durable.

L’atout financier

Un montant de la participation moindre que dans les autres formules, en raison de la réciprocité de l’échange. Cette formule séduisante est particulièrement adaptée à ceux qui ne peuvent ou ne veulent s’autoriser un départ sur une année scolaire.

Stage d’orientation / Objectif et forme / Durée et dates

En parallèle de la mise en place du dossier du candidat, de l’entretien de sélection (pour tous les séjours de plus de 3 mois), de la réception des « Lettres d’information », des différents échanges qui peuvent avoir lieu entre le candidat et l’association, PIE organise en règle générale, avant le séjour, une « formation/orientation » du futur participant.

OBJECTIF
Cette orientation permet d’affiner la préparation, elle facilite la connaissance du programme et de l’association, elle favorise la communication entre les participants et l’association pendant le séjour ; le contenu est adapté au programme et au pays de destination ; au moins un des parents du participant assiste à la réunion d’information qui ouvre le stage ou la video-conférence.

FORME DU STAGE
Cette « formation/orientation » a lieu en règle générale de visu et avant le départ du participant, sous la forme d’un stage dont la durée peut varier de 24 à 48 heures selon la période de l’année et la destination ; mais dans certains cas (si le départ n’a pas lieu l’été, si l’inscription est tardive ou si le nombre de participants est très limité), elle peut avoir lieu en visio-conférence et sur une durée de deux heures environ ; dans certains cas, mais plus rarement, « l’orientation » peut aussi avoir lieu à l’arrivée du participant dans son pays d’accueil.

DURÉE ET DATES
Dans le cas de l’« ÉCHANGE CANADA », « l’orientation » revêt généralement la forme d’un stage de 24 heures qui a lieu à Paris juste avant le départ des participants ; la fin de stage correspond dans ce cas à l’accompagnement des participants à l’aéroport par l’équipe d’encadrement PIE.

Les conditions précises et de participation à cette « orientation » (forme, date, durée, horaires) sont communiquées au participant et à sa famille, dès que PIE les a fixées avec précision.

À SAVOIR  :
Le coût de « l’orientation » (notamment sous la forme de stage de préparation) est inclus dans le « Montant de la participation » au séjour.

Recevoir une brochure Assister à une réunion d’info