Vous êtes ici: Home > Destinations > Allemagne > Séjours scolaires de longue durée en Allemagne

Séjours scolaires de longue durée en Allemagne

introLe quotidienLa familleL'école
DE TOUT COEUR — Une année scolaire en Allemagne

Infos pratiques Allemagne 2023/2024

Année scolaire

9 300 €
fin août / début sept. 2023
Inscriptions ouvertes


Semestre scolaire

8 500 €
fin août / début sept. 2023
Inscriptions ouvertes


Trimestre scolaire

6 000 €
fin août / début sept. 2023
Inscriptions ouvertes


2 X 6 (USA et Allemagne)

17 000 €
départ USA : fin août / début sept. 2023
Inscriptions ouvertes


2 X 6 (Océanie et Allemagne)

Tarif non disponible
Destination non disponible actuellement
Inscription fermée

S’inscrire

Pour partir Année scolaire, Semestre scolaire ou Trimestre scolaire, vous devez impérativement être né entre le 1er janvier 2005 et le 30 août 2008

 

Pour partir 2 X 6 (USA et Allemagne), vous devez impérativement être né entre le 15 mars 2005 et le 30 août 2008

 

Pour partir 2 X 6 (Océanie et Allemagne), vous devez impérativement être né entre le 1er novembre 2005 et le 1er juillet 2008

Au coeur de l’Europe : l’Allemagne, unie et variée

Beaucoup voient l’Allemagne comme un bloc. On lui refuse le droit à la complexité et aux différences. Or l’Allemagne est tout sauf cela. C’est un espace varié, sans centre de gravité, aux identités régionales puissantes. La différence de caractère entre les «Lander» n’a d’égale que la variété des paysages. Les identités urbaines (Munich, Berlin, Hambourg ou Düsseldorf) sont fortes. Le contraste entre la «cordialité austère» du Nord et le «conformisme joyeux» du Sud est dense. Le pouvoir central est sans cesse contre balancé par le pouvoir fédéral. La langue officielle est partout bousculée par le dialecte et les accents. L’Allemagne n’est ni une ni indivisible. Elle n’est pas multiple parce qu’elle est décentralisée, elle est décentralisée parce qu’à l’origine son peuple est composite.

Scènes de vie allemandes

Si l’«homo-germanicus» existe, il est formé d’un nombre infini de richesses, de nuances et de variétés. Délicat dans ces conditions de décrire la vie à l’allemande. Essayons pourtant!

Rigueur — Contrairement à son voisin, l’Allemand ne cherche pas à transgresser la loi et à déjouer le système. On dit de lui qu’il aime l’organisation, la discipline, la rigueur, qu’il apprécie ce qui est clair (le pays est propre, l’hygiène de vie est une notion de toute première importance). En Allemagne on ne traverse pas au vert sans se faire remarquer, on est à l’heure, on ne remet pas au lendemain ce qu’on pourrait faire le jour même. Dans le même ordre d’idée, on prétend que les Allemands aiment que les choses avancent, qu’ils apprécient l’efficacité. Mais attention aux généralités… Car dans ce pays, si toute opposition est constructive avant d’être destructrice, rien ne s’oppose au développement d’un goût typiquement européen : celui du clivage et de la discussion. Ici aussi, on sait être critique, polémiste et anti-conformiste.

Sociabilité — Lorsqu’on leur demande ce qu’est pour eux le bonheur, les Allemands répondent à l’unanimité : 1°) vivre libre, 2°) ne pas vivre seul, 3°) avoir de bons rapports sociaux. L’Allemand, c’est une évidence, apprécie et cultive la vie sociale. Dans les villes, la vie grouille, les zones piétonnes se multiplient. La structure des cités (espaces verts, circulation aisée) et leur architecture (ouvertement moderne) facilitent les rencontres, les jeux et la pratique du sport. Les banlieues ne sont pas quadrillées par des barrières et des clôtures. Partout la vie associative est structurée avec sérieux et méthode. En Allemagne on se regroupe vite pour défendre une cause (écologie, pacifisme…) ; on revendique avec passion un véritable sentiment collectif. Mais, là encore, méfions-nous de la caricature. L’Allemand entretient aussi le culte de l’individu : un goût romantique pour l’introspection et le sentiment romanesque.

Sens de la fête — Les Allemands savent s’amuser. Ce qui leur vaut de notre part bien des sarcasmes. Qu’à cela ne tienne. Ils voient dans les fêtes l’occasion de satisfaire leur sens de la collectivité, du rire et du déguisement. Et toutes les occasions sont bonnes : de la sortie quotidienne à l’événement extraordinaire («fasching», fête de la bière, spectacles, concerts)

Les familles d’accueil allemandes

AllemagneLes familles d’accueil en Allemagne sont pour la plupart des familles de classe moyenne, qui voient dans cette expérience une façon de découvrir de nouveaux espaces et une nouvelle culture.

Si ce pays a été très perméable à l’évolution des mœurs et notamment à l’évolution des rapports entre les parents et les enfants, il est resté très attaché à la notion de foyer. Les Allemands consacrent beaucoup de temps à la famille (sorties, sports, fêtes, réunions de famille…). Le « Home, sweet home », leur convient très bien. Ils sont , ne l’oublions pas, les inventeurs des calendriers de I’Avent; ces maisons cartonnées dont on ouvre chaque jour une fenêtre pour découvrir une scène ou une friandise, ces symboles animés d’une certaine douceur recherchée. La famille allemande aime la chaleur. Elle apprécie l’échange et la communication. Elle garantit à tous un accueil sincère et désiré.

Le lycée allemand

Le Iycée ou « Gymnasium » s’étend sur une période de neuf ans (de la 5ème à la 13ème). Au terme de cette période les élèves passent « I’Abitur », diplôme équivalent à notre baccalauréat.

Au « Gymnasium », les matières sont plus variées qu’en France. Aux côtés des classiques (allemand, maths, physique, biologie, anglais…), on trouve de nombreuses options : astronomie, géologie, théologie, informatique… Les heures de cours sont nombreuses (environ 35 par semaine) mais elles sont concentrées dans la matinée. L’école commence tôt. Une après-midi par semaine est réservée au sport. Le reste du temps est consacré à la vie sociale extra-scolaire (musique, réunions, rencontres …). Le niveau général des études est élevé.

Quant aux relations professeurs-élèves, elles sont généralement bien plus détendues qu’en France (le dialogue est ouvert, les enseignants rencontrent facilement les élèves en dehors des cours).

Vous souhaitez accueilllir un jeune lycéen étranger dans votre famille ? Cliquez ici !