Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > À quelque chose, Facebook est bon

À quelque chose, Facebook est bon

Alexiane, New Plymouth
Un an en Nouvelle-Zélande
En août dernier, j’ai pu dire, pendant quelques instants que j’étais une « future américaine ». PIE m’avait trouvé un placement, J’avais bel et bien une famille… mais, après un quiproquo Facebook, cette famille s’est rétractée… J’ai eu beaucoup de mal à digérer la nouvelle, d’autant que c’était trois jours avant la fin des placements. Finalement j’ai attendu, comme tous les autres non placés. Au dernier moment, on m’a proposé un « plan B » en Nouvelle-Zélande ; j’y ai réfléchi, et je me suis dit : « Pourquoi pas ? »
Au début, j’avais du mal à accepter que mon rêve américain tombe à l’eau, mais après un mois passé ici, en Nouvelle-Zélande, je ne regrette pas mon choix. Dès la première semaine, je me suis sentie chez moi. Ce pays est simplement parfait. Je ne peux pas rêver mieux ! Pas de « Homesick », des paysages magnifiques, de l’eau turquoise, des kiwis, et un lycée épatant — au point que c’est devenu un plaisir d’y aller. Je pense que si je devais choisir aujourd’hui entre l’Amérique et la Nouvelle-Zélande, je choisirais sans aucun doute la Nouvelle-Zélande.
Un mois que je suis arrivée, et je ne veux plus repartir ! Les Américains n’ont pas voulu de moi… et bien, je les en remercie. Grâce à eux, je peux vivre une expérience que l’on ne peut vivre qu’une seule fois dans sa vie : vivre à l’autre bout du monde. Je veux juste remercier mes parents de m’avoir donné la chance de vivre cette aventure  unique.