Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Ça demande un peu de courage

Ça demande un peu de courage

    • Préparation au séjour d'une année scolaire avec PIE — USAEn image — Stage départ PIE 2018, participantes préparant le “Talent Show”

    • ÇA DEMANDE UN PEU DE COURAGE
      Sixtine, Sharpsburg, Georgia
      Une année scolaire aux USA — Un mois avant le départ

      Je m’appelle Sixtine, j’ai 16 ans et je suis au lycée en première S. Cette année, j’ai le grand projet de partir un an aux États-Unis. La naissance de ce projet est due à une rencontre fortuite lors d’un forum des séjours linguistiques dans mon lycée. Au départ, j’étais venue pour me renseigner sur des séjours d’été, de courte durée, à l’étranger, pour pratiquer l’anglais. Au détour d’un stand, une personne de PIE a engagé la conversation et m’a présenté le programme d’échange en immersion complète dans une famille et un lycée à l’étranger. Ma mère et moi étions un peu réticentes, car nous n’étions pas venues pour ça. Lorsque la représentante de PIE nous a parlé de sa propre expérience, j’ai tout de suite trouvé ça génial. Sur le trajet du retour, j’ai commencé à me dire : « Pourquoi pas moi ? » L’idée a germé, et je me suis demandé si ce n’était pas un simple coup de tête. Mais j’en ai parlé à ma mère qui a finalement pris rendez-vous à PIE. À partir de là, il a fallu réfléchir. J’ai pesé les « pour » et le « contre » :

      • POUR
        > Partir un an à l’étranger seule permet de mieux se connaître. Lorsqu’on rentre de cette expérience, on a plus confiance en soi.
      • > On devient autonome, débrouillard et on mûrit intellectuellement.
      • > On découvre une nouvelle culture qui ne peut que nous enrichir
      • > On rencontre et discute avec de nouvelles personnes différentes de celles que l’on côtoie habituellement en France. On partage de nouveaux points de vue qui permettent de nous forger notre propre opinion
      • > On devient complètement bilingue
        > Plus tard, cette expérience enrichira notre C .V.

        • CONTRE
          > On ne voit pas sa famille et ses amis pendant un an…
  • Mais la famille et les vrais amis ne se perdent pas, on les retrouve au retour. Alors, cela n’est rien à côté de tout ce qu’on peut gagner ! Bref, je n’avais rien à perdre. J’ai donc commencé à remplir un dossier, une lettre de présentation et à sélectionner des photos pour montrer ce que j’aime faire et qui je suis. Lorsque je parle de ce projet à mes amis, ils disent tous que « c’est une très belle expérience », mais quand je leur demande si eux le feraient, ils me répondent que « c’est trop dur de quitter sa vie française pendant un an ».Il faut un peu de courage pour sortir de sa zone de confort et de sa routine, pour découvrir le monde et mieux se connaître !