Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Ce qui compte le plus

Ce qui compte le plus

Eloha, Birmingham, Alabama, Un an aux USA
Mon histoire a en réalité pris naissance il y a déjà plusieurs mois. Au départ, un rêve de voyage et de découvertes qui a germé en moi et que j’ai tout fait pour réaliser. Aujourd’hui même je vis pleinement ce rêve, car j’ai osé me lancer dans cette folle aventure. Tout commence à l’instant où l’on décide de partir, de quitter tout ce que l’on a toujours connu, pour un ailleurs lointain et mystérieux. On ne sait pas vraiment où l’on va et pourtant on y court : c’est plus fort que nous. Quelque chose de puissant nous pousse à dépasser toutes les frontières, à nous laisser porter vers là-bas, ce nouveau lieu, ce nouveau continent, cet eldorado, qui nous appelle tout entier. Le doute n’est jamais bien loin ; il se présente, tôt ou tard, il peut nous faire vaciller. Moi, j’ai tenu bon ! J’ai choisi de croire en ma chance, de m’accrocher à mon rêve. J’ai tout quitté pour un mirage, une promesse, pour découvrir une nouvelle terre, ses habitants et leur langue, et leur culture aussi. Je me suis jetée à corps perdu dans l’inconnu : un saut de l’ange… et la confiance comme unique parachute ! J’ai pris mon envol, traversé l’océan, le coeur battant, sans savoir ce qui m’attendait de l’autre côté. Rien ni personne ne pouvait m’en empêcher ! Cette nouvelle vie, je l’ai bâtie de mes propres mains, au quotidien. Elle est peuplée de nouveaux lieux, de nouveaux noms et de nouveaux visages qui me deviennent tous familiers et que je chéris. Le nouveau langage, je le dompte chaque jour un peu plus… Il y a tant de nouvelles choses qui s’offrent à moi et que ma curiosité me pousse à découvrir ! Voilà quatre mois déjà que je foule le sol américain : quatre mois de souvenirs inoubliables que je n’échangerais pour rien au monde… Avec ce qui compte le plus au final : les sourires, les rires, les larmes, ces milliers de tout petits instants qui occupent une grande place dans mon coeur. Je n’arrive toujours pas à croire que je suis en Alabama, entourée de ces gens géniaux qui me donnent énormément et qui m’apportent tant. Nous tous qui partons, vivons des aventures très différentes, mais nous avons tous un point commun : celui d’avoir eu le courage de partir. Ce courage de plonger dans l’inconnu, de découvrir et d’apprendre, ce truc qui fait que l’on mûrit et que l’on s’affirme. Il ne faut jamais reculer. Il faut s’accrocher, avoir la force de tenter de rêver sans se laisser décourager par rien ni par personne. Dans notre découverte du monde, dans ce que nous entreprenons, il y a toujours quelqu’un, quelque part, qui nous attend. De toute façon, ce qui compte, ce n’est pas vraiment où tu vas ni ce que tu recherches, mais plutôt d’y aller !