Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Comme un deplacement

Comme un deplacement

Au début, je voulais partir pour apprendre l’anglais mais peu à peu, ma motivation s’est déplacée. J’ai senti petit à petit que je voulais couper avec tout ce qui faisait mon quotidien : la routine, les visages que je connaissais par coeur, le stress scolaire… Je ne me voyais pas recommencer une année entière, sans nouveauté et sans surprise. Il fallait que je change. J’ai réalisé finalement que c’est pour ça que je partais, que c’était la vraie raison, la motivation profonde. Sur place, j’ai trouvé ce que je cherchais : la nouveauté !

Soudain, tout me paraissait fou, incroyable, nouveau, jusqu’au moindre détail. En partant longtemps, chaque seconde tu apprends : tu élargis ton champ de vision, le monde s’agrandit, tu abandonnes tes préjugés, tu crées tout un réseau d’amitié, tu réalises qu’une partie de toi ne te convient plus, tu modifies un peu tes valeurs, tu comprends ce que tu es et ce à quoi tu aspires, ton futur s’étale, tu fais des projets, tu associes les choses —celles d’ici et celles de là-bas— Attention, tu ne changes pas non plus complètement, pas vraiment radicalement, simplement tu te déplaces. Moi, par exemple, qui étais désordonnée et désorganisée avant de partir, et bien là-bas, aux USA, je suis simplement devenue « messy » and « unorganized » !

Ancienne participante au programme d’une année scolaire à l’étranger.