Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Elise, Vacaville, California

Elise, Vacaville, California

Vacaville, California, le 26 mai. Il me reste 33 jours à vivre ici. 25 à Vacaville, puisque je pars bientôt pour 8 jours à Hawaï. Qui aurait dit qu’un jour j’irai à Hawaï ? Mais qui aurait dit qu’il puisse m’arriver tant de choses ? Qui aurait cru que moi, la petite scientifique de la famille, je me découvre une passion pour la sculpture et le dessin ? Qui aurait pensé que cette année me réserve autant de surprise ? Je tiens, aujourd’hui, à remercier tout ceux qui m’ont aidé à faire de cette année, une année passionnante et nouvelle. Je remercie ici vivement Miss Sternberg, ma prof d’anglais, pour m’avoir poussée à comprendre qui j’étais. Je me souviendrai toujours de ce devoir qu’elle m’a donné et du temps infini que j’ai passé à écrire mon Credo puis ce thème for English 12P , où je devais exprimer de façon poétique mes sentiments et mes croyances. Je remercie Mrs Diflorio qui prenait soin de ses élèves comme des ses enfants. Je remercie Mrs Farros-Hoeppner qui m’a encouragée à suivre ses deux classes d’art. Je remercie Mr Adock, le plus adorable des hommes, lui qui m’a fait porte-parole de la France dans sa classe, et je remercie vivement Miss Williams, qui m’a donné le courage de disséquer un foetus de cochon et grâce à qui je me sens prête (presque prête) à aborder la fac de médecine. Et enfin, je remercie, Mr Cunha, qui m’a laissée dormir en paix, dans la classe, lorsque j’étais fatiguée. Je voudrais encore remercier Brandy qui m’a fait partager la naissance de sa fille, Mr Gardner, mon « conselor », Mike et Kathy, chez qui je me suis sentie aimée pendant toute une année et surtout Isabelle, my « buddy », avec qui j’ai tout partagé. Je n’oublie pas Kozue, Emilie, Holly, Johnny, Tim, Suzanna, Matt, Lisa, Mia, Vincent, Foriane, Julien, Sebastien. Et je n’oublie pas non plus, les plus importants, ceux qui ont permis que tout se réalise : les membres de ma famille… Et ceux de PIE. Ce témoignage doit sembler un brin mielleux, mais il m’était impossible de ne pas rendre cet hommage.

Elise. Vacaville, California – Mai 96