Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > L’ascenseur émotionnel

L’ascenseur émotionnel

Accueillir un jeune lycéen étranger — PIEEn image — Ghita (Danemark) et Anapaula (Mexique)  font la promotion de l’accueil, au stage PIE

L’ASCENSEUR ÉMOTIONNEL
Famille d’accueil de Ghita (lycéenne Danoise)
Une année en France — Accueillir un lycéen étranger avec PIE

Accueillir, voilà un mot qui a pris tout son sens le jour où nous avons ouvert notre maison à Ghita, une jeune danoise de 16 ans. Ce fut une expérience fantastique sur le plan humain, ce fut une grande « aventure ».

Recevoir une inconnue au sein de sa famille et partager son quotidien avec elle, cela peut paraître insensé. Au départ on se dit que c’est risqué. Mais risqué en quoi ? Accueillir, cela nous a tout simplement ouvert l’esprit et cela nous a apporté énormément. Accueillir, c’est un indescriptible ascenseur émotionnel… il se remplit de souvenirs et de liens d’amitié à chaque étage.

Ghita a été si attentive, si respectueuse, si engagée tout au long de cette année : elle a observé, elle s’est adaptée. Je me souviens des premiers temps chez nous : je la revois ne pas oser se mettre à table (car ce n’était pas dans ses habitudes), ne pas oser se servir, ne pas oser commencer à manger ; je la revois nous regarder pour comprendre, les règles et les coutumes, et doucement s’intégrer. Et je repense à elle si à l’aise quelque temps plus tard et chez elle au moment de son départ. Je me souviens de Ghita —elle qui venait d’un pays si plat— découvrant les basses collines de Seine et Marne et s’écriant : « Oh une montagne, je n’en avais jamais vue ! »… Je me souviens de son étonnement et de nos sourires. Je me souviens de son plaisir quand nous sommes allés à la montagne —la vraie—, en Savoie… elle était perdue —perdue comme une enfant— mais si heureuse. Et je me souviens de notre plaisir de partager le sien.