Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > À un cheveu

À un cheveu

À UN CHEVEU
Parents de Corentin, USA en école privée

Cela fait plus de cinq mois que Corentin est parti. C’est très long et en même temps, cela a passé tellement vite! Je pensais que cela serait plus difficile pour nous, sa famille, mais en fin de compte, on le voit tellement heureux que nous le sommes aussi! Son plus grand stress au début, c’était… le coiffeur! Quand il en a trouvé un qui lui coupait les cheveux «mieux qu’en France» , il m’a envoyé un message en me disant: «C’est bon, plus rien ne peut se mettre en travers de ma route!». Comme si la réussite de son séjour ne tenait qu’à… un cheveu!
L’autre jour, il m’a demandé de lui écrire «dans une langue qu’il comprend». Il m’a dit qu’il avait été obligé d’utiliser « Google traducteur!» pour lire mon message en français! Il blaguait bien entendu, et cela m’a beaucoup amusée. Du coup, je lui ai écrit en anglais, et là, il m’a dit que je me «débrouillais». C’est le monde à l’envers! Il a beaucoup de chance, sa famille est adorable, il s’entend très bien avec tout le monde. Pour Noël, il a été très gâté par les oncles, les grands-parents… Nous redoutions un coup de blues. Il n’a pas eu lieu. C’est génial!
Je comprends aujourd’hui pourquoi PIE déconseille de rendre visite aux enfants : cela casserait le lien qu’ils tissent avec leur  famille d’accueil. Nous avons choisi de rencontrer sa famille cet été, nous repartirons aux USA avec Corentin, qui sera très heureux de nous faire découvrir la région où il aura passé de si bons moments, et les gens avec qui il aura tissé des liens indescriptibles.
Nous avons choisi la formule en lycée privé, et nous ne regrettons pas notre choix. Le lycée a un programme d’accueil spécial pour les étrangers, et tout convient à notre fils. Il adore son école. Les élèves comme les profs sont très disponibles.
Bref, notre fils est en train de vivre une aventure qui va bouleverser sa vie. Il a même choisi de faire ses études supérieures aux USA. Nouveau challenge!
Pour notre famille, très soudée, cette expérience est très positive, même si le manque est là (surtout pour Arthur, son petit frère), nous sentons nos liens se renforcer au fur et à mesure des mois qui passent. C’est sûr, son retour sera un grand moment.
Voilà, je veux juste ajouter que je suis très fière de mon fils, il a réussi à surmonter les difficultés liées à la langue, à la différence de culture, à l’éloignement. Il a grandi, c’est sûr. Merci PIE pour votre préparation, et tous vos conseils qui se sont révélés très utiles.