Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Un coeur énorme

Un coeur énorme

Constant, Sandviken
Un an en Suède
C’est un pays génial où les gens ont un coeur énorme. Les paysages sont magnifiques. Actuellement il n’y a pas beaucoup de neige, mais il fait très froid : la température ne dépasse pas zéro degré et les jours sont courts. Je suis dans une famille géniale, qui m’aide et qui m’accompagne. Ma première famille était très bien également : les quitter a été un petit déchirement, mais je reste en contact avec eux. J’ai beaucoup d’amis ici ; ils sont venus vers moi dès le 1er jour de classe. J’adore le lycée. Le système scolaire suédois est très différent du nôtre : le planning n’est pas chargé comme en France (de 8 h 30 ou 9 h 00 le matin jusqu’à 14 h 30 ou 15 h 30 l’après-midi — et un jour seulement de la semaine jusqu’à 16 h 00 ou 16 h 30) ; on a une pause à midi ; le tout fait une journée de quatre heures de cours environ ; les règles ne sont pas strictes du tout. Le lycée, n’est pas un lieu stressant et pénible, les profs ne sont pas là pour mettre des notes sur le carnet ou pour donner des heures de colle. Ce sont plutôt des « potes » qui t’apprennent quelque chose. Certains sont plus sérieux que d’autres, mais on les appelle tous par leur prénom. J’ai rencontré beaucoup d’autres étudiants d’échange ; ils venaient d’Australie, des USA, d’Allemagne, du Japon, de Thaïlande et du Brésil. Mon programme de sortie est le suivant : cinéma avec ma famille, match de hockey ou de « Bandy » (un sport nordique), sorties à Stockholm (qui est une super ville) avec les autres étudiants d’échange, restos et Mac’Do avec mes potes de classe, sports d’hiver — comme le curling, le patin à glace sur le lac gelé, le ski avec le lycée (ou avec ma famille et mes amis, le week-end). Pour ce qui est de l’apprentissage des langues, je n’ai pas mis longtemps à parler un bon anglais — ici tout le monde le parle et la majorité des programmes télé sont en anglais. Maintenant, je me concentre plus sur le suédois qui reste un peu difficile et qui demande un peu plus de travail, mais tout cela reste « cool ». La nourriture suédoise est plutôt bonne, en tout cas je l’apprécie : beaucoup de patates, de pâtes, de pizzas, de tacos les vendredis soir. On ne mange pas beaucoup de légumes. J’aime beaucoup la viande d’élan qui ressemble à du boeuf.