Points clés

Accueillir un étranger — Dès janvier 2015

Ouvrir son foyer à un jeune étranger, sur la longue durée et sur la base du bénévolat : tel est le sens de l’accueil. Ce programme s’adresse à tous ceux qui sont sensibles à l’échange et prêts à ouvrir leur porte. Vous pouvez consulter les profils en ligne.

Une année scolaire à l’étranger

5 bonnes raisons de partir une année scolaire,
Le meilleur moment pour partir,
La famille d'accueil, l'école,
La question de la langue et de l'adaptation,
Inscription, préparation, stage d'orientation, suivi...

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous - Notoriété et références
L'histoire de PIE
Le réseau PIE (vos contacts)
Rendez-vous (réunions d'infos, stages, salons)
PIE dans la presse

POINTS PRATIQUES

FAQ Comment partir à l’étranger ?

FAQ Comment partir à l’étranger ?

A quel âge partir ?
Quelle destination choisir ?
La question de la langue...
Et tant d'autres interrogations.

Questions d’argent

Questions d’argent

Les prix des séjours
Ce que comprend la participation
Où va l'argent...

Le passeport, les assurances…

Le passeport, les assurances…

Passeport, visa, assurance, périodes de départ, durée des séjours

Marche à suivre

Marche à suivre

Toute la procédure, depuis la demande d'information... jusqu'au départ dans son pays d'accueil !

Témoignage

L’impression du mois

p_314_55_impression|mois_clement|boutier_1409

C’EST DÉJÀ ÇÀ
Clément, Minneapolis, Kansas
Une année scolaire

Cela fait maintenant une semaine que je suis arrivé dans la petite ville de Minneapolis au Kansas. Après une journée de voyage et trois vols, j’ai enfin rencontré ma famille d’accueil. La famille Thornton est donc composée de cinq membres: Russel le père, Ulrike la maman, Courtney qui a mon âge, Andrew et Gracie qui ont 15 ans. Sans compter les quatre chiens et les deux chats. Toute la famille est vraiment très gentille et tout se passe à merveille.
Résumons ma semaine : le premier soir nous sommes allés dans un village voisin pour participer à une course, et j’ai fini premier! Vraiment pas rapides les Américains. Le soir suivant, je suis allé au cinéma… en sortant, j’ai compris ce qu’ils appelaient «Storm». Il tombait des trombes d’eau; nous avons dû nous abriter pendant 1h dans un centre de police car il était impossible de conduire. Très longue journée, très impressionnante. Le lendemain, ils m’ont expliqué qu’il pouvait y avoir une tornade dans le cœur de la tempête, impossible à voir et donc très dangereux. Sinon, je suis allé deux fois à la piscine, je suis retourné au cinéma et j’ai visité la prison. Je vais tous les jours dans une ville plus grande, à vingt minutes de la maison en voiture. Il y a vraiment tout.
Côté nourriture: le petit déjeuner est classique avec des céréales et du lait. Le midi, j’ai jusqu’à présent toujours mangé dans un «Fast food» mais à un nouveau à chaque fois. Je goûte vraiment à toute la cuisine américaine. Le soir, c’est souvent un repas normal à la maison et quelques fois Pizza ou «Fast food». Tous les repas à la maison se prennent à table avec toute la famille.
Côté école: je vais débuter ce lundi, j’ai déjà fait un tour du lycée et il a l’air très sympa. Ce n’est pas un très grand lycée, il y a environ six cents élèves. Côté sport : je vais faire du football américain pour commencer puis basketball et pour finir course.
Et l’anglais dans tout cela? Et bien ça va plutôt bien, je commence vraiment à comprendre tout ce qu’ils me disent mais aussi ce qu’ils se disent entre eux. Pour ce qui est de parler, je ne pense pas m’être beaucoup amélioré, j’arrive cependant à leur dire tout ce que je veux… ça ne doit pas être forcément super à entendre, mais ils comprennent, alors c’est déjà ça.

En image: Clément, le bras en écharpe
« Tout se passait à merveille… et donc quelque chose devait arriver. Lors du premier match de football US, après avoir joué seulement trois fois je me suis fracturé le poignet droit sur un plaquage. Et oui, huit ans de rugby sans aucun incident et seulement trois phases de jeu au football US… J’ai donc été opéré pour remettre tous les os dans le bon ordre… et me voilà dans le plâtre. Il y a de grandes chances pour que le football US soit fini pour moi, vraiment dommage… Mon plus gros problème est pour écrire, car je suis droitier et je dois écrire de la main gauche, je vous dis pas le temps qu’il me faut. Mais bon, sinon tout continue à se passer super bien. Hier, samedi, je suis allé à une grande foire avec plein d’animaux et d’attractions, c’était vraiment super. »
Pour ce qui est de l’anglais, j’ai vraiment progressé car je comprends tout à part quelque vocabulaire spécifique. Et pour ce qui est du parler, je commence à me sentir à l’aise. »