Points clés

Accueillir un étranger — Dès Août 2016

Ouvrir son foyer à un jeune étranger, sur la longue durée et sur la base du bénévolat : tel est le sens de l’accueil. Ce programme s’adresse à tous ceux qui sont sensibles à l’échange et prêts à ouvrir leur porte. Vous pouvez consulter les profils en ligne.

Partir une année scolaire à l’étranger entre 15 et 18 ans

5 bonnes raisons de partir une année scolaire,
Le meilleur moment pour partir,
La famille d'accueil, l'école,
La question de la langue et de l'adaptation,
Inscription, préparation, stage d'orientation, suivi...

Échange trimestre (Australie & Canada)

Cette formule, unique, est basée sur la réciprocité de l’échange. Le lycéen français part vivre 3 mois au Canada ou en Australie ; plus tard, la famille du participant français accueille le « frère » ou la « sœur d'accueil » du participant.

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous - Notoriété et références
L'histoire de PIE
Le réseau PIE (vos contacts)
Rendez-vous (réunions d'infos, stages, salons)
PIE dans la presse

POINTS PRATIQUES

FAQ Comment partir à l’étranger ?

FAQ Comment partir à l’étranger ?

A quel âge partir ?
Quelle destination choisir ?
La question de la langue...
Et tant d'autres interrogations.

Marche à suivre

Marche à suivre

Toute la procédure, depuis la demande d'information... jusqu'au départ dans son pays d'accueil !

Questions d’argent

Questions d’argent

Les prix des séjours
Ce que comprend la participation
Où va l'argent...

Le passeport, les assurances…

Le passeport, les assurances…

Passeport, visa, assurance, périodes de départ, durée des séjours

Témoignage

L’impression du mois

p_1604_314_57_impression|mois_axelle|bally_lNOUVELLE VIE
Axelle, Cottage Grove, Minnesota
Une année scolaire aux USA

Cela fait sept mois que je suis arrivée aux États unis, cela fait sept mois que je vis mon rêve : découvrir les USA. Je n’avais pas pensé à une chose : en sept mois j’ai beaucoup changé. De ma vie, jamais je n’ai autant changé. Ma personnalité d’abord, et mes valeurs, et ma fierté d’être française, mes nouveaux rêves. Et j’ai appris tellement de choses. Quand je suis parti pour les États-Unis, je me sentais vraiment très mure, mais après ces sept mois passés ici, je me rends compte que je ne l’étais pas autant que ça. J’ai appris à mesurer ce que je valais à comprendre qui j’étais, à devenir nettement moins timide. Toutes mes aventures, mes choix et mes erreurs m’ont aidé à grandir. Être étudiante d’échange a bouleversé ma vie. En fait, je suis devenue quelqu’un d’autre.

 

p_1604_314_57_impression|mois_antoine|malarre_lSYMPATHIE
Antoine, Elmwood, Wisconsin
Une année scolaire aux USA

Je vous envoie cette petite photo de l’hiver américain. Nous avons ainsi 35 centimètres de neige et des lacs gelés. Cela me va, car j’adore la neige. Batailles de boules de neige, luge et randonnées en raquettes sont au programme.
Je suis originaire de Paris, et pourtant, me retrouver dans une ville de moins de 850 habitants ne m’a pas vraiment gêné. Au contraire : tout ici est plus convivial, notamment le lycée. Je connais une bonne partie des habitants de ma ville. Globalement, les Américains, sont plutôt «cool» et détendus. Ils sont assez positifs. Quand vous croisez les professeurs au lycée, ils vous demandent comment vous allez, et les caissiers des supermarchés et des boutiques font de même… Ils échangent juste quelques mots, mais ça peut vous remonter le moral et vous aider à vous sentir mieux. La sympathie des gens à votre égard est un truc vraiment agréable. Le pays et ses habitants me surprennent de jour en jour!