Points clés

Accueillir un étranger — Dès janvier 2016

Ouvrir son foyer à un jeune étranger, sur la longue durée et sur la base du bénévolat : tel est le sens de l’accueil. Ce programme s’adresse à tous ceux qui sont sensibles à l’échange et prêts à ouvrir leur porte. Vous pouvez consulter les profils en ligne.

Une année scolaire à l’étranger

5 bonnes raisons de partir une année scolaire,
Le meilleur moment pour partir,
La famille d'accueil, l'école,
La question de la langue et de l'adaptation,
Inscription, préparation, stage d'orientation, suivi...

Échange trimestre (Australie & Canada)

Cette formule, unique, est basée sur la réciprocité de l’échange. Le lycéen français part vivre 3 mois au Canada ou en Australie ; plus tard, la famille du participant français accueille le « frère » ou la « sœur d'accueil » du participant.

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous - Notoriété et références
L'histoire de PIE
Le réseau PIE (vos contacts)
Rendez-vous (réunions d'infos, stages, salons)
PIE dans la presse

POINTS PRATIQUES

Questions d’argent

Questions d’argent

Les prix des séjours
Ce que comprend la participation
Où va l'argent...

FAQ Comment partir à l’étranger ?

FAQ Comment partir à l’étranger ?

A quel âge partir ?
Quelle destination choisir ?
La question de la langue...
Et tant d'autres interrogations.

Le passeport, les assurances…

Le passeport, les assurances…

Passeport, visa, assurance, périodes de départ, durée des séjours

Marche à suivre

Marche à suivre

Toute la procédure, depuis la demande d'information... jusqu'au départ dans son pays d'accueil !

Témoignage

L’impression du mois

p_1508_314_56_impression|mois_annabelle|pelerin_1_lUN HIVER CHALEUREUX
Annabelle, The Angle, New South Wales
Une année scolaire en Australie

Ça passe si vite, quand on y pense. Ça nous fait grandir et mûrir sur beaucoup de points : je me rends compte que je peux faire des choses que je n’aurais même pas penser faire ou manger des choses que je n’aurais même pas imaginé pouvoir manger.
L’hiver au mois d’août? Est-ce que je peux parler d’hiver? Le matin, il fait froid  (aux environs de 0 a 4 degrés) mais, l’après midi, ça peux monter jusqu’à 20°C… donc c’est tee-shirt!
Ma famille est géniale, j’ai vraiment eu beaucoup de chance de tomber sur des gens aussi gentils, ils rendent mon échange joyeux et agréable et sont, la plupart du temps, faciles à comprendre. Le plus difficile au début a été de communiquer, mais maintenant je me sens plus à l’aise.
Ce qui m’a surpris dans ma nouvelle vie, c’est la gentillesse de toutes ces personnes qui m’entourent et que je croise; de tous ces gens que je ne connais pas et qui m’aident dès que je rencontre un problème. C’est vraiment très enthousiasmant de voir que les gens ont envie de vous aider à progresser et à rendre votre échange merveilleux.
Ma vie à la ferme est très intéressante. Pour l’instant il fait froid, donc je ne fais pas beaucoup de choses à l’extérieur: nous avons juste fait un grand feu; j’ai aidé à ramasser le bois. J’aide beaucoup pour les tâches ménagères : ils m’ont dit qu’ils voulaient me garder pour ça. Ah, ah!
Le lycée, au début, a été très dur pour moi. Je suis arrivée en milieu d’année: personne n’est venu vers  moi. Dans la mesure où les groupes étaient déjà formés, c’est très difficile de s’introduire. Je suis souvent avec une Suédoise —en échange scolaire également—: nous essayons de nous faire des amis tant bien que mal. Mais je ne doute pas que je vais trouver un groupe qui me plaira… je ne me fais pas de souci de ce côté-là.
Dans cette école on peut choisir tellement de matières, ça en devient presque difficile. J’ai finalement opté pour cuisine, business, maths, sport et anglais. En activité extérieure, je fais «Fitness» avec ma famille et je cours avec Anaïs, la suédoise.
J’ai eu le temps de découvrir la ville: le « Civic » —c’est le parlement: un magnifique bâtiment—, et je vais bientôt aller au musée et à la bibliothèque nationale.

p_1508_314_56_impression|mois_annabelle|pelerin_2_l