Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Reportages > Histoire de temps

Histoire de temps

Six participants au programme PIE détaillent et analysent ce que fut leur rythme de vie pendant une année scolaire à l’étranger. Leurs témoignages, bien que subjectifs et incomplets, en disent long sur leur mode de vie et sur la mentalité des pays (USA, Canada, Mexique, Allemagne, France, Australie, Suède) dont ils furent les hôtes. Ils découpent leurs journées, s’étendent sur leurs principales activités et commentent l’organisation du temps telle quelle leur était imposée. « On passe son temps à travailler »dit l’un, « à manger » dit l’autre, « à se laver » dit un troisième…  Autant de détails, autant d’enseignements sur la structure du pays, son esprit, sa manière d’agir et de penser.

CANADA, USA – Laurent

Une journée bien remplie

Histoire de temps06h00. Lever.toilette.Petit déjeuner. Attention: c’est parti!
07h00. Transport scolaire. Beaucoup se rendent à l’école en voiture. Mais la plupart utilisent les ‘school bus’, ces gros bus jaunes qu’on voit s’aligner autour des hign schools.
07h15 Début des cours.
14h05 Fin des cours. Les Américains sont très ponctuels. On file chez soi pour grignoter quelque chose et se changer.A moins qu’on ne se rende directement au sport.
15h00. c’est l’heure des grandes activités: sport, musique, théâtre, chorale, clubs…mais surtout sport. C’est très important. Primordial. Organisé. Structuré. L’année sportive est découpée en trois tronçons, on change de sport à chaque trimestre (j’avais choisi cross, foot et tennis). L’après midi est vraiment consistante. On peut se réaliser à fond dans un domaine. On a le temps et l’énergie pour cela. On peut faire des choses passionnantes. Tous ces après-midi libres valent de l’or.
17h00.18h00. On rentre chez soi, on se douche.
18h00. Le repas. Vite fait….pas toujours bien fait! En tout cas, l’horaire est pratique car après le repas, on peut se lancer dans une autre activité: travailler (ça arrive..), voir des voisins, discuter..mais l’essentiel le soir, c’est la télé.
22h00. On se couche – Tôt. Il faut dire que les journées sont pleines. Le rythme est soutenu.
Week-end : le vendredi soir, c’est la grande soirée,la fête. On se retrouve en bande. Le samedi, cest le jour des distractions, du sport, de la plage, du shopping. Le soir, on sort aussi. On fait beaucoup de choses en groupe. Le dimanche, il y a beaucoup d’activités religieuses (sorties, discussions…).

Gagner du temps…

Cours: 7 cours de 50′. Aucune pause si ce n’est la demi-heure à midi pour manger. Les Américains ont le sens du rythme.C’est plutôt soutenu.On concentre le travail scolaire sur la matinée.
Programme: Tous les jours le même. 7 cours. 7 matières. 2 sont obligatoires (Anglais et Histoire Américaine), les autres sont à options (avec obligation pour les jeunes Américains qui veulent obtenir leur graduation d’étudier certaines matières sur les trois dernières années).
Année: Organisation semestrielle avec changement de matières en fin de semestre. L’année coule de fin Août à mi-juin.
Sport: Le sport n’est pas une matière obligatoire dans le cadre des 7 heures de cours. Mais si vous le choisissez, il devient une matière à part entière. À l’extérieur de la high-school, le sport est plus qu’important.Il est même essentiel. Au point qu’il est dificile de ne pas en faire.
Le principe général de l’organisation du temps d’un jeune américain est d’être toujours actif.On ‘sur-occupe’ le jeune lycéen. Il ne faut pas qu’il reste sans rien faire. Il n’est jamais livré à lui même. Comme ça, il ne tourne pas mal.
L’allure est vive mais reste supportable car tout est organisé pour ne pas stresser. Le temps ne vous étouffe pas. On ne ressent pas de pression. D’autant que le rythme, à l’intérieur de l’école est parfois coupé par des surprises (spectacles organisés par les élèves…)

en un rien de temps…

C’est assez curieux.C’est important et en même temps c’est un peu gadget. Les Américains sont les rois du grignotage. Sandwichs, hamburgers et pizzas sont pris sur le pouce. En Amérique du nord (en général, bien entendu), on a horreur de faire la cuisine. On mange du tout cuisiné, on va vite, on utilise beaucoup le surgelé, le micro-onde. Mais il ne faut pas croire que tout est mauvais. Il y a des choses délicieuses – de vraies gourmandises.
Le petit déjeuner est important. Saucisses, muffins, donuts, waffles, eggs, mapple sirup.Il n’y a pas de table comme on l’imagine en France. On mange de façon désordonnée. Chacun se sert (parfois directement dans le frigo). Et puis….il y a le coca. Il ne faut jamais oublier le coca.

tout le temps….

Toilette: L’hygiène est omiprésente. On reste des heures dans la salle de bains, on prend 2 à 3 douches par jour. Les filles passent leur temps à se préparer, à se soigner. Elles ont toutes, (vraiment toutes), leur sac à main en permanence sur elles et à l’intérieur de ce sac à main, elles trimbalent tout l’outillage et le maquillage pour se faire une beauté. C’est assez délirant. Une Américaine du nord qui n’est pas maquillée…? Ca n’existe pas!
Ménage: Dans la semaine, le ménage est fait à la sauvette. Le week-end est plus organisé. Chez moi, chacun avait deux salles à nettoyer à fond (avec contrôle après exécution). Le jeudi était réservé aux courses. Encore un autre évènement!

…ensemble

Activités principales: Le sport. La télé. Les sorties (en groupe).
Dominante: Vie sociale et familiale.

à toute allure

Fête: ils ont vraiment le sens de la fête. Avec une connotation très commerciale! Noël est très important. Ils aiment offrir. Pas forcément un gros truc mais plein de petites choses. Les moments clés sont le Homecoming (une fête scolaire), la graduation (la fête du diplôme -avec déguisement, repas, soirée, nuit à l’hôtel), Halloween( et toute la préparation qui l’accompagne), Thanksgiving (dinde et réunion familiale), Independence Day (réservé aux Etats Unis). Il y a les classiques (anniversaires, fêtes), les fêtes locales et les fêtes sportives. Au Canada, comme aux USA, toutes les occasions sont bonnes pour se réunir. Il ne faut pas s’ennuyer.

MEXIQUE – Patricia

Prendre son temps

6h: Lever. Douche. Petit déjeuner.
6h30: transport scolaire.
7h: Début des cours. La chaleur oblige à commencer les cours tôt le matin.
14h: Fin des cours et retour à la maison. Deux fois par semaine, je finissais plut tôt (vers 12h).
15h: Déjeuner. Quelques fois, on le prend en ville.
16h: C’est le moment des activités. Le sport,surtout. Moi, je faisais de la couture. Beaucoup de Mexicains ont un petit job qui leur permet de gagner un peu d’argent. Nombreux sont ceux qui profitent du temps libre de l’après midi pour étudier ou perfectionner les langues.
20h.21h: Le repas est expédié. On mange en 20′. On est rarement tous ensemble.
21h: Télé. On regarde beaucoup de ‘novellas’ (feuilletons médiocres de 30′). Et on téléphone…Enormément. Mais il faut bien souligner qu’à l’intérieur de sa localité, c’est gratuit. Souvent, on va au cinéma. Vers minuit, on se couche.

Au Mexique, le rythme est soutenu.Les journées sont longues. L’atmosphère est plus douce au petit matin et en fin de soirée. On vit donc plus tard et plus tôt. Mais en contre-partie, on fait tout plus calmement. C’est plus cool. Le point noir, c’est les rendez-voous. Une à deux heures de retard…quoi de plus courant! Un Mexicain n’est jamais à l’heure. Le temps ne le stresse pas.
Week-end: C’est la désorganisation générale. On se couche très tard. On se lève trés tard. Le cinéma est très prisé.On fait la fête.

À mi-temps

Cours: 7 de 50′, entrecoupés d’une pause de 20′ vers 10h et d’une autre d’1/4 d’heure vers midi.Dans les écoles mexicaines, il n’y a pas de cantine. On pique-nique plutôt sur une pelouse. Dans la journée, on grignote souvent. On achète des chips ou des tacos à la cafétéria de l’école ou dans des voitures ambulantes.
Programme: Il change tous les jours et se répète de façon identique d’une semaine à l’autre. Le système ressemble beaucoup au système américain (avec des matières obligatoires et des options).
Année: De début septembre à fin juin. Organisation semestrielle.
Vacances: Toussaint et Février (1 semaine). Noël et Pâques (15 jours).
Sport: pas de sport à l’école mais des possibilités sérieuses d’en faire après les cours.

Sur le pouce

Repas: La nourriture a peu d’importance. C’est une véritable aventure – tant au niveau des heures que de l’organisation. Parfois, c’est même énervant. Dans ma famille, même le jour de Noël, c’était désorganisé.
Rythme: un plat de résistance. Un point c’est tout. Dans la rue, il y a beaucoup de petits endroits pour grignoter : pizza, grill ou petite charette.On y achète de quoi combler les creux!

Chacun son rythme

Activités principales: Sortie, fête, télévision, sport. Le reste est très secondaire.
Dominante: La vie sociale et familiale. La famille compte énormément. C’est toute la vie des Mexicains. Et j’allais oublier l’essentiel: ‘les chismes’. C’est quelques chose d’unique et de typique.Ce sont les ragots, les bavardages. On se retrouve, on discute. Ca prend beaucoup, beaucoup de temps. C’est une activité à part entière. Elle a du bon et du moins bon.

Jour et nuit

Fêtes: C’est le pays de la fête. Familiale, Scolaire. Nationale.
Les Pinatas (ce sont les fêtes pour les petits – elles se font avec des barriques et papillottes. Les Despedidas et les Desolteras (pour les futurs mariés. Les Baby-shower (pour les naissances). Les Bienvenidas et les Despedidas (fête de bienvenue et d’au revoir). Les anniversaires et les baptêmes. Les carnavals, les bals et les Dia del Independencia. Les fêtes du diplôme et les fêtes pour préparer la fête du diplôme. Les Noëls, les Pâques, les fêtes des noix, les Toussaints, les Virgen de Guadalupe et les autres fêtes religieuses… Attention! Toutes ces fêtes sont importantes. Il s’agit de n’en négliger aucune.

ALLEMAGNE – Bénédicte

Du rythme

6h45-7h. Lever,douche, déjeuner.
07h45: Départ..en vélo (les Allemands font tous du vélo).
08h00: Début des cours.
13h45: fin des cours.
14h00: Repas.On essayait de le prendre tous ensemble car mon père travaillait à la maison.
15h00: Sport et musique sont les activités dominantes. Mais il y a beaucoup d’autres possibilités (théâtre,langues). Je faisais du théâtre, de l’Italien et de l’Aïkido.
18h00: Repas. En général, on mange vers 18h, mais en réalité, c’est très variable. Tout dépend des gens, des jours et des activités. Mais dans l’ensemble, on mange quand même très tôt. C’est intéressant, ça laisse la soirée pour enclencher d’autre activité (chorale, orchestre). C’est incroyable l’importance que peut avoir la musique dans ce pays!
Soirée: Les activités varient beaucoup selon les familles. La télé reste quand même importante.

On se couche relativement tôt, pour être fin prêt le lendemain matin. Les Allemands aiment être à l’heure.Ils sont très ponctuels et très précis. Ils font ce qu’ils ont dit qu’ils feraient. Ils suivent le rythme qu’ils se sont imposé. Les journées sont donc pleines, bien rythmées. Et cette façon de ‘vivre le temps’, ce rythme régulier, influence à son tour les mentalités.

Week-end: Le samedi matin, c’est la bousculade dans les magasins, car du samedi après-midi au dimanche, tout est fermé. Ce problème des magasins est assez casse-pieds. Il règle la vie des gens. Le samedi est aussi réservé à la culture et au sport. Chacun se concentre sur ses passions. Le soir, on sort. On aime les groupes. Le dimanche est plutôt réservé à la famille.

Chaque chose en son temps

Cours: De 8h à 13h45, 6 cours de 45′ entrecoupés de deux poses de 15′ et de deux poses de 20′ (le temps d’acheter des pâtisseries, de la glace, des sandwichs ou bien de la charcuterie au supermarché du coin ou au Michverkauf -vente à l’école). Les cours sont brefs et intenses.
Programme: Il change tous les jours. Il est établi sur une semaine. On a un tronçon commun et on choisit nos options (avec des obligations liées à des questions de complémentarité de cours).
Année: d’Août à fin juin ou de septembre à fin juillet, suivant les Landers.
Vacances: Fréquentes. Coupure de 6 semaines l’été.
Sport: 3 heures par semaines. C’est intense et efficace. C’est vraiment du sport. Le matériel et les enseignants sont motivants.
Les après-midi sont libres. L’école nous donne goût à des activités que l’on peut poursuivre avec sérieux tous les jours. Elles sont souvent proposées, soutenues et sponsorisées par l’école.

À tout moment

Repas: Les Allemands aiment bien manger, mais n’organisent pas leurs repas comme en France. Ils grignotent beaucoup. Le dîner n’est pas un moment social important. La règle est d’avoir un plat chaud dans la journée (généralement le soir). Les Allemands ne sont pas des gourmets mais ça ne les empêche pas de manger de très bonnes choses. On dîne souvent devant la télé. Les horaires évoluent beaucoup. Le moment fort, c’est le thé. Ils appellent ça le café. Ils aiment l’accompagner de biscuits et de pâtisseries maison. Le thé est un moment privilégié.

La grande particularité, c’est l’école. On y mange sans arrêt. Dans la classe,ça sent toujours quelques chose. Le matin, ça sent les légumes (concombres ou salsifis selon la saison) – vers 10h, le fromage – et vers midi, la charcuterie. Au fil des heures, les odeurs évoluent!

Un petit temps

Toilette: Rien à dire. C’est assez classique. On est propre. Mais on fait peu attention à son look (sauf si l’on est dans une tendance, un mouvement). On se regarde moins qu’ailleurs (moins qu’en France).
Ménage: Les enfants participent aux tâches ménagères. Les garçons aident souvent au jardinage. Les filles sont plus spécialisées dans le rangement.

Tous en cœur

Activités principales: Le sport, les travaux manuels et, l’essentiel en fait la musique.
Dominante: La vie sociale. Pour un Allemand, c’est primordial. Elle est très structurée. Etre seul ,pour lui, c’est terrible. La vie familiale est importante aussi. En théorie, les Allemands aiment la famille, mais dans la réalité, les rapports parents-enfants m’ont paru assez tendus.

Temps forts

Fêtes: C’est fort, c’est vrai. Mais là encore, c’est très organisé et très structuré . L’anniversaire, par exemple, se fête du petit déjeuner à la soirée en passant par le repas et le café…Dans l’année, il y a des concerts, des fêtes du sports, des fêtes au lycée, une grande fête pour le diplôme de fin d’année. Il y a le carnaval, le Jour de l’An et le 1er Mai. Et Noël….Ah Noêl! C’est la FETE. D’abord il y a l’Avent. La couronne, les bougies, les gâteaux. La mère les prépare pendant 2 semaines, les cache dans la cave, en installe une pleine boîte au salon et la remplit au fur et à mesure qu’on la vide. Jusqu’au jour de Noël, la boîte doit rester pleine. Il y a aussi les calendriers de l’Avent….et la maison de Hansel et Gretel: on la construit tous en famille à partir de miel et de gâteaux. On chante devant l’arbre un air de Noël. Il fait chaud. Noël, là bas, c’est vrai!

FRANCE – Hans Dominik

Du matin au soir…

7h: Lever. Toilette. Petit déjeuner.
7h30: Départ pour l’école.
8h00: Début des cours.
12h00 : Cantine et café. Si je devais garder une des habitudes des lycéens français, ce serait le moment du café. C’est très agréable. Par contre, la coupure de midi est trop longue, quel temps perdu! Et puis, manger à midi, quelle drôle d’idée.
13h30: Reprise des cours.
16h30 ou 17h30: Fin des cours! Mon Dieu que les journées scolaires sont longues. En France, on passe son temps en cours. Au début, c’est très dur. Mais on finit par s’habituer. Après les cours, on rentre chez soi et on travaille.
Quelque fois on sort faire une course. En France, il ne se passe pas une journée sans qu’on achète quelque chose. Chez moi, en Allemagne, on fait les courses une fois dans la semaine, une bonne fois pour toute.
20h.21h: Repas. Un vrai, un grand repas. C’est chaud. C’est organisé. On est tous assis autour de la table. C’est un rituel. Après le repas, télé ou discussion, (moi, je ne suis pas très télé alors je lisais).
23h.24h: Coucher, le moment d’éteindre est souvent lié à l’intérêt du livre.
C’est un emploi du temps sévère, difficile à ingurgiter. Tout vous est imposé. C’est oppressant car votre travail scolaire a la mainmise sur votre emploi du temps.
Week-end: Généralement, le samedi matin, on a cours.
L’après-midi, je faisais mes devoirs (dissertation…).Le reste du temps je me baladais. Ici, on fait peu de sport. On a moins d’activités organisées. Chacun se débrouille de son côté.

…Au même rythme

Cours: 7 à 8 ‘heures’ de 55′, entrecoupées d’une pause de 10′ à 10h et à 16h25, et d’une pause entre 12h et 13h30. C’est très éprouvant. Il y a beaucoup de cours magistraux. C’est donc très dur de rester concentré. Le rythme est pénible mais on s’y fait. Et d’un autre côté, on apprend beaucoup. On ne traîne pas. On ne perd pas de temps sauf…à midi. Une heure et demi, c’est beaucoup trop. Ce repas de midi à la cantine, c’est terrible. Et croyez-moi, c’est inutile.
Programme: Il change tous les jours. Il est établi sur une semaine, cycle hebdomadaire. On ne choisit pas ses matières. Elles sont imposées par la section. Mais la section est déterminée beaucoup plus par votre niveau que par vos centres d’intérêts (la section S étant le must).
Année: De début septembre à fin juin. Rythme trimestriel.
Vacances: Toussaint, Noël, Février (c’est bien pour le ski). Pâques.
Sport: Il a une place ridicule. C’est d’autant plus embêtant que vous n’avez pas la possibilité d’en faire à l’extérieur. L’école ne vous en laisse pas le temps. Et puis au lycée, il n’y a pas d’eau, pas de douche. On ne peut ni boire, ni se laver. C’est anormal.

Repas: La nourriture tient une place très importante.En quantité comme en qualité. Le midi comme le soir.Un peu moins peut être pour le petit déjeuner.
Rythme: Ils sont très réguliers, incontournables. On en parle.C’est important. A midi, il y a la cantine. C’est long et toujours dégueulasse comme disent les lycéens. Mais on n’y échappe pas. On aime bien se plaindre de la cantine.
C’est un vrai rituel. On le respecte quasiment tous les jours.Chez moi, c’est la mère qui prépare le repas. C’est long.C’est bon. On met la table, on se regroupe tous autour. Il y a l’entrée, le plat principal, la salade, le fromage, le dessert. Il y a des variantes, mais c’est , dans l’ensembe, un schéma courant et essentiel. Les plats circulent. En France, on respecte le repas. On vit pour manger. Le restaurant aussi est très apprécié.
Et les cafés… Ah les cafés… ce sont des endroits merveilleux.

Le temps d’un regard

Toilette: rien à signaler. On n’en fait ni trop ni trop peu. Exception faite de l’école où les conditions ont vraiment extrêmes.
Ménage: Rien à signaler. chacun met la main à la pâte.

Un temps pour soi

Activités principales: Les repas, la télé, le café et le cinéma. La culture cinématographique est très poussée. Le sport par contre est très peu important.
Dominante: On est assez individualiste. On a tendance à se retirer, à s’isoler. La vie sociale est limitée.

Pianissimo

Fêtes: Il n’y a aucune fête scolaire. Les anniversaires sont plûtot légers. Noël est important mais bref. On ne le prépare pas, il n’y a pas d’Avent. Simplement un arbre de Noël. En fait, c’est ponctuel. Le 24 au soir, on se réunit et on mange tard. C’est intéressant. Le 25, on se retrouve en famille avec les grands-parents. Au cours de l’année, il y a beaucoup de congés. Mais on ne ressent pas la fête, et on ne la vit pas comme en Allemagne. Pas de délire.Pas d’agressivité.

AUSTRALIE – Catherine

L’espace

7h.7H30: Lever. Douche. Déjeuner
8h.8h30: Transport scolaire. Le trajet (toujours en bus) est long. Il faut bien se rendre compte que certaines écoles sont en plein milieu de nulle part. Ce n’est donc pas toujours facile d’y accéder.
9h: Début des cours.
15h15: Fin des cours, retour à la maison.
16h: Les activités varient selon les jours et les gens. Le sport, la musique, le shopping et le repos dominent. Moi,je faisais beaucoup de dessin.
18h: Repas. C’est tôt, c’est bien. On est libéré rapidement.
18h30: Télé ou discussion. Dans les villes, on sort plus facilement.
Week-end: Il n’y a pas d’organisation stricte des activités.
Les horaires sont plus anarchiques. On se lève tôt , on parle, on se rencontre, on récupère. Le sport et le shopping sont les activités dominantes. Les distractions sont beaucoup mieux structurées pour les hommes que pour les femmes.

Le temps de vivre

Cours: De 9h à 15h15, 8 périodes de 40′.Pause de 35′ à 12h45.
Programme: Les matières varient tous les jours de la semaine, mais ne se répètent pas de façon identique d’une semaine à l’autre. Deux matières (maths et Anglais) sont obligatoires. Les 3 ou 4 autres matières sont à option. Les étudiants les choisissent en fonction de leurs goûts et en fonction des exigences du contrôle continu. Leur diplôme est programmé sur 3 ans. Pour l’obtenir, ils ont quelques obligations.
Année: Organisée en deux semestres et deux bulletins. Elle débute les premiers jours de Février et s’achève fin Novembre.
Vacances: 10 à 15 jours toutes les 10 à 12 semaines.
Sport: Le sport a lieu en dehors des heures scolaires, mais il est organisé par l’école (lieu, esprit et équipe scolaire). Le sport est pris très au sérieux.
Dans l’ensemble, le rythme est assez tranquille. Les cours de 40′ sont plus faciles à assimiler. Par contre, il y une grande rigueur. Tout le monde est au même régime. Tout le monde se plie aux mêmes rythmes et aux mêmes habitudes (à 11 ans comme à 18 ans). Il faut savoir qu’içi on porte tous un uniforme.

L’heure du thé

Repas: Le petit déjeuner est léger (style français): café-tartine. A l’école, le déjeuner est vite expédié: sandwich et fruit. Le dîner est plus important.
Rythme: Il n’y a pas, comme c’est le cas en France, de succession logique des plats. Tout est dans la même assiette. Chacun mange à son rythme. On boit beaucoup de bière et beaucoup de thé. Durant le week-end, chacun s’organise en fonction de ses activités. Il n’y a pas de repas dominical. On aime beaucoup grignoter.

La même allure

Toilette: On attache une importance naturelle et saine à l’hygiène. Question vestimentaire, on peut difficilement faire attention à soi, puisqu’on a tous le même uniforme. Ca limite forcément les possibilités. Mais dans un sens c’est assez pratique. Pour les soirées, on se bichonne. Surtout les filles de 14-15 ans. Elles essaient de se faire remarquer par tous les moyens.
Ménage: On se partage le travail. Mais la femme a quand même un statut particulier par rapport à l’homme! Le samedi matin, c’est le grand jour. On passe l’aspirateur dans toute la maison.

Occuper son temps

Activités principales: Le sport (surtout pour les garçons) et la télé (peut être un peu plus pour les filles). En Australie, on aime aussi les loisirs du type bricolage et jardinage.
Dominante: La vie familiale. Calme et tranquille. Pas de stress, pas d’acharnement.

Du bon temps

Les fêtes familiales sont importantes (anniversaires, Noël, Premier de l’An…). Le grand évènement, c’est la fête scolaire qui précède H.S.C (High Scool Certificate). C’est la grande classe. La boum est suivie d’un grand repas offert par l’école.

SUÈDE – Elsa

Extérieur jour – intérieur nuit

6h45: Lever. Douche. Petit déjeuner. On mange en lisant le journal. Le facteur l’amène à 5h. C’est super, on se le partage.
8h00: Transport scolaire. L’espace est étendu, le trajet souvent long.
8h40: Début des cours
13h45 ou 15h10. Fin des cours. Tout dépend de la saison. L’été, on circule à vélo. Si on n’en a pas, on « emprûnte » un porte-bagage. On va au café, on prend quelque chose et on bavarde. L’hiver, on rentre immédiatement chez soi. On se replie. Il fait froid. On cherche la chaleur du foyer. Au printemps, on retrouve le monde.
16h (hiver), 17h (été): Le repas. On mange très tôt. C’est bien. C’est mieux. Plus équilibré. Après l’école et les repas, il nous reste beaucoup de temps. La fin d’après midi est réservée aux activités : le sport, le chant, la musique, la chorale. Moi je faisais du water-polo, ma soeur du judo. On peut se donner à fond dans ses activités. L’école nous en laisse la possibilité. Cela peut durer jusqu’au soir.
22h: On se couche tôt, l’hiver encore plus tôt. La fatigue nous incite à prende le pli de la nature. Alors le rythme est plus calme.
Week-end: On se lève tôt. On promène le chien. Il y a des balades magnifiques à faire. Vers 11h, on prend un énorme petit déjeuner.
A midi, il n’y a pas de repas. Celui du soir est à 15h. Entre temps, on prend la « fika » (du thé, du café ou du chocolat avec des gâteaux). Le week-end est réservé au sport. Le vendredi on fait la fête.

UN TEMPS POUR TOUT

Cours: 4 à 6 de 40′, entrecoupés de 10′ et d’une grande pause d’une heure à midi. Les cours de 40′ c’est très intéressant. C’est la bonne durée. Elle permet de rester très présent, très concentré. On profite vraiment de ce qu’on nous enseigne. Les pauses de 10′ quant à elles sont indispensables. Pour nous changer les idées et pour nous permettre de rejoindre notre casier (là où sont entreposées toutes nos affaires). L’hiver, on n’a pas le temps de traîner. Le matin par exemple, il faut quitter ses chaussures fourrées, laisser l’écharpe, le bonnet et la veste…
A midi, on mange vite, trop vite, en 10′. Après on file à la cafétéria, on discute ou on va à la bibliothèque. L’été, on profite du cadre extérieur. Mon école était magnifique. On se ballladait. A midi, on allait à la piscine dans l’enceinte de l’école.
Programme: On ne choisit pas ses matières, mais sa section (scientifique, économique, sociale; littéraire). Les emplois du temps changent tous les jours et se répètent de façon identique d’une semaine à l’autre.
Année: Organisation semestrielle. On donne le bulletin à l’élève, on ne l’envoie pas par la poste. On a confiance. Les élèves ne sont pas surpris par les notes car ils ont été convoqués par les professeur pour en discuter.On tient compte de l’écoute et de la participation.
Sport: En dernière année, on a 2 cours de 40′ par semaine. Mais on en fait beaucoup de sport à l’extérieur. Il y a beaucoup de choix. C’est très ludique. Le but n’est pas de réaliser des performances.

VITE FAIT…

Repas:  on mange pour vivre, on ne vit pas pour manger. La nourriture est peu importante. Le repas n’est pas un moment social privilégié, exception faite du « fika » (la gourmandise de la journée).
Rythme: Vite fait. Un plat. Tout dans l’assiette. Pas de dessert. Les repas sont brefs mais assez équilibrés. Le petit déjeuner est très important. Réunis autour du journal, on avale le filmjölk (lait acide avec céréales), et les bouillies (vallig ou grot) qui nourrissent et tiennent chaud. C’est très utile, surtout l’hiver. Il faut aussi parler des pommes de terre. Car la Suède, c’est LE pays de la pomme de terre.

…BIEN FAIT

Toilette: On est propre, très propre. Point final. Pas d’obsession pour l’hygiène ou l’entretien corporel, sauf dans des circonstances exceptionnelles.
Ménage: Chacun s’occupe de ses affaires: son lit, sa chambre et son assiette. Ma mère fait un gros ménage le vendredi à midi. A l’arrivée de l’été et de l’hiver, on aère, on sort les vêtements appropriés, on lave et on nettoie ceux qui vont être rangés.

PARTAGE DU TEMPS

Activités princiales: le sport, la rencontre avec les amis, la lecture, la télé (peu l’été, plus l’hiver), et le jardin (beaucoup l’été, jamais l’hiver). Les activités autour de l’église sont également importantes: chorale, voyage.
Dominante: la vie sociale. Que l’on fasse du sport ou que l’on aille au cinéma a peu d’importance. Ce qui compte c’est d’être ensemble… de partager.

À PLEIN TEMPS

Fêtes: Elles découpent le temps et rythment les saisons. Toutes les occasions sont bonnes: anniversaire, fête religieuse. Les 3 moments clés sont: Sainte Lucie, Noël, Studenten (une énorme fête de fin d’études).
Le 13 décembre, c’est la fête de la lumière. Le jour qui salue le retour prochain des jours qui rallongent. On chante,on danse. On se promène avec des bougies dans le cheveux. On frappe chez les profs en pleine nuit. On les réveille avec des gâteaux.
Noël et l’Avent, c’est très important. C’est chaleureux, long, humain. Beaucoup moins commercial qu’en France. On chante aussi énormément.On aime Noël.

 

Article paru dans le journal Trois-Quatorze n°14