Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze > Témoignages d'étudiants en Université aux USA > Pas de quoi s’affoler

Pas de quoi s’affoler

Études universitaires aux USA - PIE & GO CAMPUSPAS DE QUOI S’AFFOLER
Noëllie, Illinois, USA
Études universitaires avec PIE CAMPUS

Ces quatre mois ont été les meilleurs de ma vie, et je suis vraiment impatiente de repartir en Août !

Forcément ça a été un peu dur au début. Pour être tout à fait honnête, j’avais juste envie de rentrer chez moi. Mais j’ai pensé à tout ce que mes parents avaient investi dans mon projet, je me suis rappelé que j’attendais cette expérience depuis le collège ! Au début, me faire des amis n’a pas été simple, la langue étant une barrière puissante, mais je me suis vite rendue compte que c’était une barrière que je me mettais toute seule. Je me suis aperçue que les Américains adorent notre accent, et qu’ils vous jugent beaucoup moins sur la prononciation des mots que les Français. Il est donc devenu plus facile de communiquer, et lorsqu’ils ne comprenaient pas ce que je disais, ils me demandaient simplement de répéter. Il n’y avait vraiment pas de quoi s’affoler.

La vie étudiante aux États-Unis est vraiment géniale. Tous les étudiants sont impliqués sur le campus. Il y a énormément de clubs et d’événements qui rassemblent tout le monde et qui permettent de rencontrer de nouvelles personnes.

C’est une expérience enrichissante, et qui, en un sens, m’a rendue plus mûre. J’ai rencontré ici des personnes qui viennent des quatre coins du monde, j’ai perfectionné mon anglais, et j’ai même appris des mots en chinois, arabe, et philippin ! J’ai maintenant des amis partout sur le globe et donc des possibilités de découvrir le monde entier ! Je conseillerais à tout le monde  d’avoir le courage de tenter cette expérience au moins une fois dans sa vie : ça donne une ouverture d’esprit inimaginable.

Je trouve génial qu’on ait la chance d’avoir une association comme PIE qui nous permet, grâce à l‘aide financière, de tenter ce genre d’aventure. Ils m’ont aidée en tout point et ils m’ont rassurée dès mon arrivée à l’université. Je leur en suis vraiment très reconnaissante.

Comme mot de fin, je dirais que, même si ça a l’air vraiment terrifiant, il faut se lancer et profiter au maximum de cette opportunité : elle fait partie de celles qu’on ne regrette jamais d’avoir saisies.