Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Beautiful

Beautiful

Après mûre réflexion, nous nous sommes lancés, il y a deux ans, dans cette aventure qui consistait à accompagner notre fille dans son projet de séjour à l’étranger. À l’époque, nous avons consulté différents spécialistes, afin de préparer au mieux ce changement. Les préparatifs ont duré une année. Nous étions partagés alors entre l’espoir que le voyage se finalise, l’appréhension de voir s’éloigner notre fille de quinze ans, et la crainte des changements qu’occasionnerait son départ.
Il y a neuf mois, notre fille s’est envolée pour San Francisco. Durant le premier trimestre de séparation l’inquiétude l’a emporté — mais elle s’est estompée au fil des semaines qui ont suivi son installation. Nous avions besoin de notre vidéo conférence hebdomadaire par Skype ; sur l’écran de l’ordinateur, nous devinions la silhouette de notre fille; elle nous disait s’être vite adaptée à son nouveau rythme, à sa nouvelle langue ainsi qu’aux us et coutumes de la famille d’accueil et de son lycée. C’était un peu comme une échographie: on se rassurait.
Les trois mois qui ont suivi se sont révélés plus mélancoliques; notamment la période des fêtes de fin d’année. Les «Skype» ont duré un peu plus longtemps.
Il y eut beaucoup d’impatience et de joie au cours du dernier trimestre: de semaine en semaine, les nouvelles étaient meilleures. Les échographies confirmaient l’impression générale! Il ne nous restait plus qu’à éplucher le calendrier et à préparer la chambre de Caroline avant son arrivée… Notre sommeil devint un  peu plus court et un peu plus fragile, entrecoupé qu’il était d’interrogations nocturnes: sera-t-elle comme nous l’imaginons? Sera-t-elle aussi souriante qu’avant son départ?
Neuf mois et cinquante-deux «échographies» plus tard, nous sommes sur le point de (re)découvrir notre fille: c’est le jour des retrouvailles. Caroline est au bout du couloir de l’aéroport. Enfin nous la voyons ! Nous nous embrassons! Nous nous touchons! Nous nous embrassons à nouveau!
Nous concluons que nous sommes tous ravis. Ravis de nous retrouver en pleine forme. Ravis de la réussite de projet. Ravis du bon déroulement de ces neuf mois! Nous remercions bien évidemment PIE —qui nous a guidés— la famille d’accueil —qui a joué son rôle à 120%—  Shirley West, la correspondante ASSE, et la High School de San Mateo, qui a accepté, encadré et stimulé Caroline. Notre fille était belle il y a neuf mois, et aujourd’hui, le jour de nos retrouvailles, elle est juste… BEAUTIFUL!

PÈRE DE CAROLINE
Une année aux États-Unis en 2012-2013