Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Croire en soi

Croire en soi

En image : Lena au Grand Canyon, Arizona, USA

Lena au Gand Canyon Arizona, USA — Une année scolaire aux USA avec PIECROIRE EN SOI

Léna, Mesa, Arizona
Une année scolaire aux États-Unis

Enfin !
Enfin je dépose ces mots dans ce journal. Ce serait mentir de dire que je n’en avais pas rêvé des mois, dans mon lit, le soir, pendant que je lisais et relisais les témoignages de ces jeunes qui réalisaient leurs rêves. Qu’est-ce que je les ai enviés !
C’est ainsi qu’un mardi matin, à 6h, j’ai patiemment attendu l’arrivée de ma mère dans la cuisine et, comme un cri du cœur trop longtemps retenu, je lui ai annoncé sans un bonjour mon projet : « Maman, je veux partir un an aux États-Unis. » J’ai redouté sa réponse : j’avais peur qu’elle aussi trouve cela trop beau pour se réaliser. Surprise ! après quelques secondes de réflexion, elle m’a annoncé d’un ton solennel « qu’on allait en parler avec [mon] père. »
C’est alors qu’ont commencé les préparatifs : rencontre avec l’association, questions, entretien, dossier, visa, stage départ… J’ai eu énormément de chance d’être choisie très vite par une famille !
Le 17 août 2017, je me suis envolée pour aller vivre une année inoubliable en Arizona, à Mesa. J’ai commencé le lycée dès le lendemain de mon arrivée. C’était très étrange d’entendre parler anglais tout autour de moi !
Ça n’avait rien à voir avec les cours d’anglais en France. Ici, les gens parlaient beaucoup plus vite, je faisais répéter tout le monde au moins deux fois pour comprendre… Je me sentais un peu débile, mais ils étaient tous très patients avec moi. Dans mon petit lycée privé de 300 élèves, j’étais la première Française qu’ils voyaient, donc très vite, j’ai été entourée de plein de gens très intéressés par ma culture. J’ai rejoint le cours de français, où jour après jour, j’ai appris (et j’apprends) à mes camarades — et aussi à ma professeure ! — à parler français.
Je me sens vraiment bien dans mon lycée. Je ne vais pas dire que les maths et la physique sont plus faciles ici, (parce qu’en anglais, bonjour !), mais toujours est-il que le système éducatif, qui n’a rien à voir avec le nôtre est, selon moi, bien meilleur ici, aux États-Unis, qu’en France. Ici, les professeurs tiennent à ce que tous les élèves comprennent. Ils prennent le temps, et plus que nécessaire parfois, pour vraiment s’assurer que tout soit bien clair dans nos têtes. Ça change de la « S » en France !
Sinon, à la maison tout se passe bien, le choc des cultures est un peu perturbant parfois… Il faut être prêt à manger à 17 h 30 ! J’ai un petit-frère et une petite-sœur d’accueil, de 13 et 12 ans. Un peu difficile de gérer le rôle de grande sœur quand tu ne sais pas bien t’exprimer en anglais, mais heureusement, Sofia est là ! Sofia est une autre étudiante d’échange italienne, qui vit avec moi, je la considère déjà comme ma sœur et je sais qu’on ne va pas se lâcher de vue après cette année !
En conclusion, je vais répéter un peu ce que disaient les autres témoignages, mais c’est important : si vous hésitez encore à partir, vraiment, lancez-vous ! C’est difficile d’imaginer une année loin de votre famille, de vos amis, de votre zone de confort… Je comprends. Mais c’est pour un an seulement, et croyez-moi, ça vaut le coup ! Ça fait seulement deux mois que je suis aux USA mais j’ai l’impression d’y avoir toujours vécu. Une fois, j’ai même oublié que j’étais Française ! Mes amis me disaient que j’étais folle de partir, mais à vrai dire, ce sont eux qui sont fous de rester. On a tout un Monde à découvrir, et celui-là, il est à portée de main. Maintenant je sais que ma vie est changée à jamais, j’ai fait de nouvelles rencontres, vu et appris des choses qu’aucun témoignage de journal n’aurait pu m’apprendre.
C’est vraiment une expérience hors du commun à vivre au moins une fois. Durant ces premiers mois, c’est moi que j’ai découverte. J’apprends de nouvelles choses tous les jours. Ma vie française me manque rarement, et chaque jour me rappelle à quel point je suis chanceuse d’être ici.
Ce journal peut vous donner une idée de ce à quoi cette année d’échange peut ressembler, mais chaque expérience est particulière. Et la meilleure reste celle que l’on vit. Vous êtes jeunes, la vie est courte, et si vous ne suivez pas vos rêves quand ils sont atteignables, vous le regretterez toute votre vie. Ça fait seulement deux mois que je vis dans ce coin de paradis, mais je suis déjà comblée : quand je me couche, je suis satisfaite de ma journée et j’ai hâte d’être au lendemain.
Si on m’avait dit il y a quelques mois que je partirais un an aux États Unis j’aurais ri : comme si c’était impossible ! Et pourtant…
Je sais que tout cela est éphémère, mais c’est ce qui donne à ce voyage une valeur toute particulière. Je savoure chaque instant de ma vie comme je ne l’aurais jamais fait en étant en terminale S en France. Je sais que je vais revenir en France d’ici quelques mois et ce retour ne me contrarie pas. Si je reviens, c’est que je suis partie !
Encore une fois : partez ! N’hésitez pas, et si vous êtes déjà sûrs, vous ne le regretterez jamais. Croyez-moi, mais surtout : CROYEZ EN VOUS.