Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Tellement chanceuse

Tellement chanceuse

L'arrivée au Japon pour un séjour scolaire de longue durée - Accueil en famille En images – Ci dessus : Ibtissam, accueillie à l’aéroport par sa famille – Ci dessous : pause repas au lycée (Koko)

 

TELLEMENT CHANCEUSE
Ibtissam, Osaka
Une année scolaire au Japon

Premiers pas à l’étranger
En partant pour le Japon, j’étais plutôt excitée. Et peut-être un peu stressée aussi. En arrivant sur place, on a passé trois jours avec WYS (l’association japonaise) qui nous a expliqué (en anglais) toutes les règles de conduite, etc. Là, j’ai rencontré des gens venant du monde entier. C’était vraiment enrichissant de parler avec eux (mon niveau d’anglais n’était pas génial, mais je peux vous dire que j’ai bien progressé). Ensuite, j’ai pris le «Shinkansen» (train à grande vitesse) et j’ai rejoint ma famille d’accueil dans une ville juste à côté d’Osaka. J’étais assise à côté d’un Norvégien qui partait aussi à Osaka et une Allemande qui allait à Nara. On a partagé ensemble un peu de notre anxiété et on s’est rassurés mutuellement en répétant des phrases en japonais (que WYS nous avait données à apprendre…) et en parlant de choses et d’autres. On essayait par exemple de prononcer les mots difficiles de chacune de nos langues natales. C’est quelque chose de vraiment amusant. Et le moment fatidique est arrivé et j’étais vraiment pas bien : mais j’ai vite sauté le pas et je suis allée directement à la rencontre de ma mère d’accueil. Elle m’attendait en tenant une pancarte avec sa cousine. Elles ont été adorables avec moi. On a ensuite rejoint mon père d’accueil pour manger au restaurant et on est rentrés. Je me suis rapidement sentie comme chez moi. Ils m’ont très vite incluse dans la famille !

Chaque jour est une aventure
Je dis ça au sens propre du terme ! Par exemple, un soir, alors que je pensais que ce serait un soir tranquille et ordinaire ma mère d’accueil est rentrée du travail en disant : «Je suis fatiguée aujourd’hui donc on va au restaurant.» On a passé un moment particulier. C’est ce genre de choses que j’aime beaucoup. Une autre fois, j’ai rencontré la meilleure amie de ma mère d’accueil qui reçoit aussi une « Exchange Student » (qui vient de République Tchèque). Comme elle ne reste que quelques mois, sa mère d’accueil lui fait faire plein de choses et elles me prennent avec elles. Au lycée, je me suis fait des amis : la semaine dernière je suis rentrée dans le club de cuisine et, même si on a raté ce qu’on voulait faire, c’était très amusant.

Je m’estime tellement chanceuse de pouvoir vivre ça
Ma famille d’accueil est géniale et mon lycée tout autant. Bref, tout va bien pour moi. Je ne peux que souhaiter à tout le monde de vivre ça. En tout cas, il se passe tellement de choses ici —si je compare à ma petite vie tranquille en France— que je suis obligée de tenir un carnet de notes pour tout garder en mémoire.

La langue
Pour le moment, je ne comprends pas grand-chose. Je mets du temps à construire une phrase (et encore, quand je peux faire une phrase) : les discussions sont donc assez limitées. Mais tout le monde autour de moi fait l’effort de prendre du temps pour me faire comprendre. Alors je suis patiente. Un jour, je finirai par comprendre et pourrai discuter librement avec eux.

Dans le futur
J’espère que mon année va s’écouler de la même manière qu’elle a commencé. J’espère pouvoir me dire chaque jour qu’il est impossible de passer une meilleure journée que celle que je viens de vivre. J’espère être toujours surprise. Mais, à vrai dire, rien que le fait d’être au Japon est extraordinaire !

 

Ibtissam, Osaka - Une année scolaire au Japon - Pause repas au lycée (Koko)