Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Thanksgiving

Thanksgiving

Je vous transmets ce mail de Pauline, car je pense qu’il peut aider des parents qui doutent et des lycéens qui hésitent encore à franchir le pas de l’année scolaire à l’étranger.
Le projet d’un voyage au long cours dans un pays anglophone a mûri dans la tête de Pauline depuis longtemps. De connivence avec son père, elle a peaufiné cette idée au fil des années, alors que dans l’ombre, j’espérais que ce projet ne voit jamais le jour. Inquiétude d’une mère qui n’admettait pas l’idée de voir sa fille partir loin d’elle. Face à cette détermination et voyant à quel point cela était important pour elle, ma résistance a cédé. Son père et moi pouvions lui offrir ce voyage hors du commun, alors nous nous sommes tous les trois lancés dans l’aventure.
À partir de là, tout s’est mis en place très facilement, sans anicroches, comme une évidence.
La famille d’accueil est arrivée très rapidement. Un couple de l’âge de mon mari et moi, ainsi qu’une fille de 10 ans. Une famille charmante avec laquelle nous avons communiqué plusieurs mois avant le départ de Pauline. J’étais de plus en plus rassurée.
Et le grand jour est arrivé! Quand Pauline a rejoint  sa famille d’accueil et tout ce qui me restait d’angoisse et d’inquiétude pour ma fille ont disparu complètement.
L’entente aujourd’hui est totale. Pauline vit chaque moment à fond. Pas de retrait dans sa chambre pour communiquer avec la France, elle ne veut pas perdre une miette de cette année.Quelques mails au début pour nous faire partager ces moments magiques et communication par «Skype» tous les 15 jours. La famille nous remercie de leur «prêter» Pauline pour une année. Tout se passe bien également au lycée. Nous trouvons notre fille rayonnante.

À MES PARENTSp_141222_314_56_pauline|gilbert
Pauline, Crozet, Virginia
Une année scolaire au USA
En image — Pauline, en famille en Viriginie

Aujourd’hui c’est «Thanksgiving», et pour «Thanksgiving», tout le monde ici, aux États-Unis, remercie les personnes qui ont fait quelque chose de bien pour eux, et leur exprime les raisons de ma reconnaissance. Je ne pouvais pas passer «Thanksgiving» sans vous remercier pour cette année que je suis en train de vivre, et qui est, à ce jour, la plus belle de ma vie. Je voulais vous exprimer toute ma gratitude pour ce que vous avez fait, et même si ca n’a pas été facile, et même si des larmes ont été versées, vous m’avez toujours soutenue —financièrement bien sûr— mais moralement aussi, en m’encourageant et en croyant en moi. Vous avez suivi toutes les étapes de ce voyage: vous m’avez réconfortée quand le Rotary m’a refusée, vous vous êtes battus à mes côtés pour trouver un nouvel organisme, vous avez partagé ma joie quand j’ai été acceptée à PIE, vous avez partage mes craintes et mes attentes, et aujourd’hui vous partagez mon bonheur.
Il n’y a pas de mot pour vous décrire ma reconnaissance: vous m’avez fait le plus beau des cadeaux, un de ceux qui coûtent beaucoup plus que de l’argent. Ce que je vis aujourd’hui va bien au-delà de l’apprentissage de l’anglais. L’anglais c’est juste le petit plus. J’apprends avant tout sur moi et sur le monde, je découvre que la France n’est pas le seul pays avec un «art de vivre», et je prends le goût du voyage. J’espère de tout coeur pouvoir partager cela avec vous un jour. Profiter aussi de cette année pour voyager et découvrir. Le monde est grand et il regorge de choses à voir.
Je vous aime, «Happy Thanksgiving!»