Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Sérénade

Sérénade

Deux jours et deux nuits de stage, à bien délirer et à ne pas dormir. J’arrive dans l’aéroport de Chihuahua, je suis trop crevée. Les douaniers me parlent dans un espagnol bizarre, où se mêlent des mots d’anglais, et leur accent est incroyable. Je rencontre ma famille d’accueil. Ils sont très accueillants, très sympas. Ils ont décoré ma chambre avec des photos qui étaient dans mon dossier. Je dors enfin.

Ici, les gens rient tout le temps, chantent quasiment tout le temps. Le soir, les jeunes se retrouvent à dix par voiture, ils chantent supra fort, des chansons locales ou des chansons américaines, ils crient par la fenêtre, et puis ils partent à la fiesta. Hier, c’était mon anniversaire (« cumpleanos »). J’avais fait la fête le samedi et le dimanche. J’étais crevée aussi par la piscine (ici tout le monde fait du sport, alors je m’y suis mise). Je dormais donc. Tout à coup, je suis réveillée par de la musique, on sonne à la porte, je vais ouvrir. Je me retrouve face à une dizaine de potes du lycée ; ils ont des guitares et se metent à me chanter « les mananitas », ça ressemble à des sérénades. C’est pour moi qu’ils font ça, c’est pour mon «compléanos » ! On chante aussi de cete façon pour faire la cour, mais là ça s’appelle le « gallo» (ça veut dire « poulet»! Ne me demandez pas le rapport.)

Les Mexicains sont très galants. Un type qui laisserait une fille ouvrir elle-même la porte de sa voiture serait très mal vu. Je viens de relire le guide que j’avais sur le Mexique et que je n’avais pas réussi à traduire avant de partir – heureusement d’ailleurs : ils disent que c’est un pays chiant, que les Mexicains s’habillent mal, qu’ils sont infantiles et qu’ils passent leur vie à se peigner. Plein de petites choses qui m’ont bien fait rire. Ici, ils disent bien que les Français ne se lavent pas ! Vous voyez : chacun ses préjugés !

Virginie, Chihuahua, Chihuahua
Un an au Mexique