Vous êtes ici: Home > Trois Quatorze >  Témoignages > Bill, Canadien, Veigne, France

Bill, Canadien, Veigne, France

Au début, en France, tout m’a étonné : les voitures, les volets, la maison, les repas, la télé. Maintenant que je suis plus habitué à la France, je me rends compte que toutes les voitures sont normales, même la Twingo et la Renault et que les volets, il y en a sur toutes les maisons. Finalement, je me suis vite habitué au fromage, au pain, à la pâtisserie. La langue a ses nuances : le premier jour je ne savais dire que oui et non et le deuxième jour j’ai appris à dire peut être.
En Amérique du Nord, les Français ont la réputation d’être snobs et très impolis. Ce n’est pas la réalité. Les Français sont comme les Canadiens, globalement gentils et polis. Il n’y a qu’au Louvre et sur l’île de la cité, où ils sont vraiment désagréables. Mais là, c’est autre chose. C’est à cause du tourisme. Et moi je comprends, car je n’aime pas les touristes non plus.
Finalement, il y a beaucoup de choses qui sont comparables en France et au Canada, en tout cas des domaines où on peut établir des comparaisons. Politique, sport, télévision. La télé en France c’est : foot, jeux, feuilletons US et foot… Je ne l’aime pas… Mais je ne l’aime pas non plus au Canada.
On me demande souvent : « Tu préfères la France ou le Canada ? » et je ne réponds pas.

BILL – CANADIEN – VEIGNE – FRANCE.